Les spécialités Les spécialités

VOIE GENERALE

Pour approfondir les disciplines qui vous intéressent, vous choisirez 3 spécialités en 1re (vous n’en suivrez plus que 2 en terminale). Si vous voulez avoir une idée de ce qui sera enseigné dans les spécialités, voici les descriptifs :

Histoire géographie, géopolitique et sciences politiques
La spécialité Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques propose des clés de compréhension du monde contemporain par l’étude de différents enjeux politiques, sociaux et économiques majeurs. Chaque thème est l’occasion d’une observation du monde actuel, mais également d’un approfondissement historique et géographique permettant de mesurer les influences et les évolutions d’une question politique. L’analyse, adossée à une réflexion sur les relations internationales, développe le sens critique des élèves, ainsi que leur maîtrise des méthodes et de connaissances approfondies dans différentes disciplines ici conjuguées.

Humanités, littérature et philosophie
La spécialité Humanités, littérature et philosophie propose l’étude de la littérature et de la philosophie de toutes les époques par la lecture et la découverte de nombreux textes afin d’affiner la pensée et de développer la culture de l’élève. Elle s’appuie sur plusieurs grandes questions qui accompagnent l’humanité, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours : comment utiliser les mots, la parole et l’écriture ? Comment se représenter le monde, celui dans lequel on vit et ceux dans lesquels ont vécu et vivent d’autres hommes et femmes ? Cet enseignement développe ainsi la capacité de l’élève à analyser des points de vue, à formuler une réflexion personnelle argumentée et à débattre sur des questions qui relèvent des enjeux majeurs de l’humanité.

Langues, littératures et cultures étrangères
L’enseignement de spécialité en langues, littératures et cultures étrangères (classe de première, voie générale) s’adresse à tous les élèves souhaitant consolider leur maîtrise d’une langue vivante étrangère (l’allemand, l’anglais, l’espagnol ou l’italien) et acquérir une culture approfondie et diverse relative à la langue étudiée. En s’appuyant sur des supports variés (œuvres littéraires, articles de presse, films, documents iconographiques, documents numériques, etc.), les élèves étudient des thématiques telles que « le voyage » ou « les imaginaires », tout en pratiquant l’ensemble des activités langagières (réception, production, interaction).

Littérature, langues et cultures de l’Antiquité
La spécialité Littérature, langues et cultures de l’Antiquité propose d’étudier de manière approfondie la langue, la littérature, l’histoire et les civilisations grecque et romaine en les mettant constamment en regard avec notre monde contemporain. Cette spécialité se fonde sur la lecture et la découverte de nombreux textes, en langue ancienne et en traduction, qui servent de supports à l’apprentissage du latin ou du grec. Le thème central, « Vivre dans la cité », est décliné à travers l’étude des rapports entre hommes et femmes, des formes de la justice et de la place des dieux.

Mathématiques
L’enseignement de spécialité de mathématiques (classe de première, voie générale), permet aux élèves de renforcer et d’approfondir l’étude des thèmes suivants : « Algèbre », « Analyse », « Géométrie », « Probabilités et statistique » et « Algorithmique et programmation ». Cet enseignement s’ouvre à l’histoire des mathématiques pour expliquer l’émergence et l’évolution des notions et permet aux élèves d’accéder à l’abstraction et de consolider la maîtriser du calcul algébrique. L’utilisation de logiciels, d’outils de représentation, de simulation et de programmation favorise l’expérimentation et la mise en situation. Les interactions avec d’autres enseignements de spécialité tels que physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, sciences de l’ingénieur, sciences économiques et sociales sont valorisées.

Numérique et sciences informatiques
L’enseignement de spécialité Numérique et sciences informatiques propose aux élèves de découvrir des notions en lien, entre autres, avec l’histoire de l’informatique, la représentation et le traitement de données, les interactions homme-machine, les algorithmes, le langage et la programmation. L’élève s’y approprie des notions de programmation en les appliquant à de nombreux projets. La mise en œuvre du programme multiplie les occasions de mise en activité des élèves, sous diverses formes qui permettent de développer des compétences transversales (autonomie, initiative, créativité, capacité à travailler en groupe, argumentation, etc.).

SVT
L’enseignement de spécialité Sciences de la vie et de la Terre propose aux élèves d’approfondir des notions en liens avec les thèmes suivant : « La Terre, la vie et l’organisation du vivant », « Les enjeux planétaires contemporains » et « Le corps humain et la santé ». Le programme développe chez l’élève des compétences fondamentales telles que l’observation, l’expérimentation, la modélisation, l’analyse, l’argumentation, etc., indispensables à la poursuite d’étude dans l’enseignement supérieur. Cette spécialité propose également à l’élève une meilleure compréhension du fonctionnement de son organisme, une approche réfléchie des enjeux de santé publique et une réflexion éthique et civique sur la société et l’environnement. La spécialité Sciences de la vie et de la terre s’appuie sur des connaissances de physique-chimie, mathématiques et informatique acquises lors des précédentes années et les remobilise dans des contextes où l’élève en découvre d’autres applications.

Sciences de l’ingénieur
L’enseignement de spécialité Sciences de l’ingénieur propose aux élèves de découvrir les notions scientifiques et technologiques de la mécanique, de l’électricité, de l’informatique et du numérique. Cet enseignement développe chez l’élève ses capacités d’observation, d’élaboration d’hypothèses, de modélisation, d’analyse critique afin de comprendre et décrire les phénomènes physiques utiles à l’ingénieur. L’enseignement de sciences de l’ingénieur intègre ainsi des contenus aux sciences physiques. Le programme introduit la notion de design qui sollicite la créativité des élèves, notamment au moment de l’élaboration d’un projet. Ce dernier permet aux élèves, sous la forme d’un défi, d’imaginer et de matérialiser une solution à un type de problématique rencontré par un ingénieur.

Sciences économiques et sociales
L’enseignement de spécialité Sciences économiques et sociales renforce et approfondit la maîtrise par les élèves des concepts, méthodes et problématiques essentiels de la science économique, de la sociologie et de la science politique. Il éclaire les grands enjeux économiques, sociaux et politiques des sociétés contemporaines. En renforçant les approches microéconomiques nécessaires pour comprendre les fondamentaux de l’économie et en proposant une approche pluridisciplinaire qui s’appuie notamment sur les sciences sociales, cet enseignement contribue à l’amélioration de la culture économique et sociologique des lycéens.

Physique chimie
L’enseignement de spécialité de physique-chimie (classe de première, voie générale), propose aux élèves de découvrir des notions en liens avec les thèmes « Organisation et transformations de la matière », « Mouvement et interactions », « L’énergie : conversions et transferts » et « Ondes et signaux ». Les domaines d’application choisis (« Le son et sa perception », « Vision et images », « Synthèse de molécules naturelles », etc.) donnent à l’élève une image concrète, vivante et moderne de la physique et de la chimie. Cet enseignement accorde une place importante à l’expérimentation et redonne toute leur place à la modélisation et à la formulation mathématique des lois physiques.

VOIE TECHNOLOGIQUE

Biotechnologie
Les sections et les enseignements biotechnologiques développent une solide culture scientifique, spécialement biologique, mais avec aussi une incursion vers la chimie et les propriétés des (bio) molécules, et à l'occasion sur les principes physiques mis en jeu dans les procédés. En effet, l'étymologie de biotechnologie renvoie à :
•    bio : le vivant, spécialement le vivant microscopique (microorganismes virus, bactéries, algues et champignons microscopiques) et le corps humain / des mammifères.
•    technologie : la technologie fait référence aux procédés et aux techniques, c'est-à-dire aux appareils et aux applications.
En biotechnologie on étudie donc la biologie à partir d'applications concrètes : méthode de diagnostic médical comme un dosage enzymatique dans le sérum d'un patient, procédé de transformation des aliments comme une pasteurisation (le principe et sa mise en œuvre, mais aussi sa caractérisation sur les nutriments et les bactéries de l'aliment par exemple), compréhension du mécanisme et les conséquences d'une maladie chronique comme le diabète pour percevoir toutes les implications concrètes dans la vie quotidienne, identification de microorganismes utiles ou pathogènes, conséquences environnementales d'un traitement biologique des déchets comme les boues activées des stations d'épuration, etc. Les applications sont infinies, et terriblement collées aux enjeux du XXIème siècle. Toujours, l'enseignement part d'une pratique et/ou aboutit à une application concrète, faite réellement en laboratoire par l'élève. C'est la démarche biotechnologique !

Sciences Physiques et Chimie de Laboratoire
Etude des sciences appliquées en laboratoire et en métrologie dans divers domaines industriels : énergie, produits chimiques, pharmaceutiques et agro-alimentaires, textiles, aéronautique, analyse médicale et biologique, traitement et dépollution, météorologie, etc. La série STL-SPCL (Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire) est une filière scientifique par excellence. Elle est destinée aux élèves qui aiment et souhaitent faire des sciences autrement, et qui envisagent des études supérieures dans de nombreux domaines en physique, chimie ou biochimie.
Au travers d'une approche très expérimentale des sciences, associée aux technologies de l'information et de la communication, des thèmes porteurs d'avenir sont abordés tels que l'habitat, l'énergie, les transports, la santé, l'image, les télécommunications, la chimie et le développement durable.

Innovation technologique, Ingénierie et développement durable
 L’éducation technologique doit permettre de doter chaque élève d’une culture faisant de lui un acteur éclairé et responsable de l’usage des technologies et des enjeux associés. La technologie se caractérise aujourd’hui par une intégration de plus en plus poussée du design, de la mécanique, de l’énergétique, de l’électronique, de l’informatique et de l’automatique, dans un environnement de plus en plus numérique. Les compétences et les connaissances associées, relatives aux domaines de la matière, de l’énergie et de l’information constituent donc la base de toute formation technologique dans le secteur industriel.
La série Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable se compose de deux spécialités en première - « innovation technologique » et « ingénierie de développement durable » - qui fusionnent en terminale pour conduire à la spécialité « ingénierie, innovation et développement durable ».
Cette spécialité introduit des enseignements spécifiques d’application. Le programme comprend ainsi des connaissances communes et des connaissances propres à chacun des champs spécifiques : architecture et construction (AC), énergies et environnement (EE), innovation technologique et éco-conception (ITEC), systèmes d’information et numérique (SIN). Le programme vise l’acquisition de compétences de conception, d’expérimentation, de dimensionnement et de réalisation de prototypes dans leur champ technique propre selon des degrés de complexité adaptés à la classe terminale.
Pour les élèves de la série technologique STI2D, la prédominance de la démarche d’ingénierie est fédératrice des concepts élaborés dans toutes les composantes des sciences. Cette liaison forte est fondamentale pour la poursuite d’études. Les enseignements sont conçus, encore plus qu’ailleurs, dans une logique interdisciplinaire et collaborative. Sur les plans scientifiques et technologiques, le lycéen ayant choisi la série STI2D développe des compétences étendues, car liées à un corpus de connaissances des trois domaines « matière – énergie – information », suffisantes pour lui permettre d’accéder à la diversité des formations scientifiques de l’enseignement supérieur : classes préparatoires aux grandes écoles, université, écoles d’ingénieur, et toutes les spécialités proposées en institut universitaire de technologie et en section de technicien supérieur. Ces compétences constituent une base permettant l’acquisition de connaissances nouvelles tout au long de la vie, elles conduisent, à terme, à des profils d’ingénieurs orientés vers la création et la réalisation d’un produit.