Les spécialités Les spécialités

Présentation des spécialités de la filière générale

Pour approfondir les disciplines qui vous intéressent, vous choisirez 3 spécialités en 1re (vous n’en suivrez plus que 2 en terminale). Si vous voulez avoir une idée de ce qui sera enseigné dans les spécialités, voici les descriptifs

L'histoire géographie en classe de Première

La spécialité Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques propose des clés de compréhension du monde contemporain par l’étude de différents enjeux politiques, sociaux et économiques majeurs. Chaque thème est l’occasion d’une observation du monde actuel, mais également d’un approfondissement historique et géographique permettant de mesurer les influences et les évolutions d’une question politique. L’analyse, adossée à une réflexion sur les relations internationales, développe le sens critique des élèves, ainsi que leur maîtrise des méthodes et de connaissances approfondies dans différentes disciplines ici conjuguées.

L’histoire-géographie permet l’accès à des thématiques plus ouvertes ; il s’agit aussi de renforcer les capacités d’analyse et de réflexion des élèves.
Dans la continuité des objectifs du programme de seconde, cet enseignement permettra, dans un volume horaire de 3 heures par semaine :
- en histoire, d’aborder l’histoire de la France et de l’Europe depuis les révolutions du XIXe siècle jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale ;
- en géographie, de faire comprendre la complexité de ces processus de réorganisation des espaces de vie et de production tant à l’échelle monde, qu’à l’échelle de la France.

Humanités, littérature et philosophie
La spécialité Humanités, littérature et philosophie propose l’étude de la littérature et de la philosophie de toutes les époques par la lecture et la découverte de nombreux textes afin d’affiner la pensée et de développer la culture de l’élève. Elle s’appuie sur plusieurs grandes questions qui accompagnent l’humanité, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours : comment utiliser les mots, la parole et l’écriture ? Comment se représenter le monde, celui dans lequel on vit et ceux dans lesquels ont vécu et vivent d’autres hommes et femmes ? Cet enseignement développe ainsi la capacité de l’élève à analyser des points de vue, à formuler une réflexion personnelle argumentée et à débattre sur des questions qui relèvent des enjeux majeurs de l’humanité.

Langues, littératures et cultures étrangères
L’enseignement de spécialité en langues, littératures et cultures étrangères (classe de première, voie générale) s’adresse à tous les élèves souhaitant consolider leur maîtrise d’une langue vivante étrangère (l’allemand, l’anglais, l’espagnol ou l’italien) et acquérir une culture approfondie et diverse relative à la langue étudiée. En s’appuyant sur des supports variés (œuvres littéraires, articles de presse, films, documents iconographiques, documents numériques, etc.), les élèves étudient des thématiques telles que « le voyage » ou « les imaginaires », tout en pratiquant l’ensemble des activités langagières (réception, production, interaction).

Littérature, langues et cultures de l’Antiquité
La spécialité Littérature, langues et cultures de l’Antiquité propose d’étudier de manière approfondie la langue, la littérature, l’histoire et les civilisations grecque et romaine en les mettant constamment en regard avec notre monde contemporain. Cette spécialité se fonde sur la lecture et la découverte de nombreux textes, en langue ancienne et en traduction, qui servent de supports à l’apprentissage du latin ou du grec. Le thème central, « Vivre dans la cité », est décliné à travers l’étude des rapports entre hommes et femmes, des formes de la justice et de la place des dieux.

Mathématiques
L’enseignement de spécialité de mathématiques (classe de première, voie générale), permet aux élèves de renforcer et d’approfondir l’étude des thèmes suivants : « Algèbre », « Analyse », « Géométrie », « Probabilités et statistique » et « Algorithmique et programmation ». Cet enseignement s’ouvre à l’histoire des mathématiques pour expliquer l’émergence et l’évolution des notions et permet aux élèves d’accéder à l’abstraction et de consolider la maîtriser du calcul algébrique. L’utilisation de logiciels, d’outils de représentation, de simulation et de programmation favorise l’expérimentation et la mise en situation. Les interactions avec d’autres enseignements de spécialité tels que physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, sciences de l’ingénieur, sciences économiques et sociales sont valorisées.

Numérique et sciences informatiques
L’enseignement de spécialité Numérique et sciences informatiques propose aux élèves de découvrir des notions en lien, entre autres, avec l’histoire de l’informatique, la représentation et le traitement de données, les interactions homme-machine, les algorithmes, le langage et la programmation. L’élève s’y approprie des notions de programmation en les appliquant à de nombreux projets. La mise en œuvre du programme multiplie les occasions de mise en activité des élèves, sous diverses formes qui permettent de développer des compétences transversales (autonomie, initiative, créativité, capacité à travailler en groupe, argumentation, etc.).

SVT
L’enseignement de spécialité Sciences de la vie et de la Terre propose aux élèves d’approfondir des notions en liens avec les thèmes suivant : « La Terre, la vie et l’organisation du vivant », « Les enjeux planétaires contemporains » et « Le corps humain et la santé ». Le programme développe chez l’élève des compétences fondamentales telles que l’observation, l’expérimentation, la modélisation, l’analyse, l’argumentation, etc., indispensables à la poursuite d’étude dans l’enseignement supérieur. Cette spécialité propose également à l’élève une meilleure compréhension du fonctionnement de son organisme, une approche réfléchie des enjeux de santé publique et une réflexion éthique et civique sur la société et l’environnement. La spécialité Sciences de la vie et de la terre s’appuie sur des connaissances de physique-chimie, mathématiques et informatique acquises lors des précédentes années et les remobilise dans des contextes où l’élève en découvre d’autres applications.

Sciences de l’ingénieur
L’enseignement de spécialité Sciences de l’ingénieur propose aux élèves de découvrir les notions scientifiques et technologiques de la mécanique, de l’électricité, de l’informatique et du numérique. Cet enseignement développe chez l’élève ses capacités d’observation, d’élaboration d’hypothèses, de modélisation, d’analyse critique afin de comprendre et décrire les phénomènes physiques utiles à l’ingénieur. L’enseignement de sciences de l’ingénieur intègre ainsi des contenus aux sciences physiques. Le programme introduit la notion de design qui sollicite la créativité des élèves, notamment au moment de l’élaboration d’un projet. Ce dernier permet aux élèves, sous la forme d’un défi, d’imaginer et de matérialiser une solution à un type de problématique rencontré par un ingénieur.

Sciences économiques et sociales
L’enseignement de spécialité Sciences économiques et sociales renforce et approfondit la maîtrise par les élèves des concepts, méthodes et problématiques essentiels de la science économique, de la sociologie et de la science politique. Il éclaire les grands enjeux économiques, sociaux et politiques des sociétés contemporaines. En renforçant les approches microéconomiques nécessaires pour comprendre les fondamentaux de l’économie et en proposant une approche pluridisciplinaire qui s’appuie notamment sur les sciences sociales, cet enseignement contribue à l’amélioration de la culture économique et sociologique des lycéens.

Physique chimie
L’enseignement de spécialité de physique-chimie (classe de première, voie générale), propose aux élèves de découvrir des notions en liens avec les thèmes « Organisation et transformations de la matière », « Mouvement et interactions », « L’énergie : conversions et transferts » et « Ondes et signaux ». Les domaines d’application choisis (« Le son et sa perception », « Vision et images », « Synthèse de molécules naturelles », etc.) donnent à l’élève une image concrète, vivante et moderne de la physique et de la chimie. Cet enseignement accorde une place importante à l’expérimentation et redonne toute leur place à la modélisation et à la formulation mathématique des lois physiques.

 

Les options Les options

LES ENSEIGNEMENTS OPTIONNELS   

Cinéma-audiovisuel
L’enseignement de spécialité de cinéma-audiovisuel propose aux élèves une formation aux formes les plus larges de la création en images et en sons, à partir d’approches historiques, stylistiques, techniques et sociologiques. Cet enseignement repose également sur la pratique de l’écriture, de la mise en scène, de la captation et du montage, et sur la découverte des techniques, des métiers et des contraintes économiques liées aux objets de grande diffusion (films, séries, vidéos diffusées sur Internet, jeux vidéo, etc.).

Théâtre
L’enseignement de spécialité de théâtre propose d’associer une pratique de jeu et une expérience de spectateur approfondie par la découverte de nombreux spectacles et la construction d’une culture théâtrale. Au-delà de l’adaptation d’un texte à la scène, l’élève s’interroge sur ce qui constitue et caractérise un spectacle, ainsi que sur la relation entre ce spectacle et ses spectateurs. Il découvre et expérimente, par une pratique de mise en scène, toutes les composantes techniques du théâtre.

Arts plastiques : l’enseignement de spécialité Arts plastiques associe l’exercice d’une pratique plastique et la construction d’une culture artistique diverse. Fondé sur la création artistique, il met en relation les formes contemporaines avec celles léguées par l’histoire de l’art. Il couvre l’ensemble des domaines où s’inventent et se questionnent les formes : dessin, peinture, sculpture, photographie, architecture, création numérique, nouvelles attitudes des artistes, nouvelles modalités de production des images.

EPS
L’enseignement optionnel d’Éducation physique et sportive (EPS) s’inscrit dans le parcours de formation du lycéen sur les trois années du cursus. Il prolonge l’enseignement commun en offrant la possibilité à l’élève d’enrichir ses expériences corporelles grâce à l’approfondissement de pratiques physiques, sportives, artistiques (PPSA) ou à la découverte de nouvelles. Il l’engage également dans de nouvelles expériences collectives autour d’un projet et d’une étude thématique : par l’investissement de l’élève dans différents rôles sociaux et par une mise en activité, physique et réflexive, une occasion supplémentaire lui est donnée pour développer des compétences qu’il pourra valoriser dans son projet personnel d’orientation post-baccalauréat.
L’enseignement optionnel d’EPS en classe de première implique l’élève : la pratique d’au moins deux PPSA, une de ces PPSA étant obligatoirement différente de celles qui servent de support à l’enseignement commun durant le cursus des 3 années. L’une d’entre elles peut être commune à celle enseignée dans l’enseignement optionnel en classe de seconde.  la conduite d’un projet collectif. Lors de son cursus lycéen, l’élève doit vivre une expérience collective de conduite de projet. Ce projet peut être réalisé en binôme, en groupe ou en classe entière. Il est ancré dans la réalité des pratiques physiques, sportives, artistiques et peut prendre la forme, Programme de l’enseignement optionnel d’EPS - LEGT 4 par exemple, de l’organisation d'un raid nature, d'un spectacle ou d'une action caritative ou humanitaire, … Il sensibilise les élèves à la démarche spécifique d’une conduite de projet et leur permet, avec l’accompagnement du professeur, d’acquérir des compétences de planification, de suivi et de régulation du projet. L'association sportive de l'établissement est un lieu à privilégier pour concrétiser et réaliser ce projet collectif.

Latin
En classe de première, le programme propose aux élèves un questionnement sur l’Homme et la cité : comment vivre ensemble ? Comment la pensée politique a-t-elle façonné les relations entre les individus ? Réfléchir à la vie en société invite à s’interroger sur les formes de la citoyenneté, la présence des dieux au cœur de la cité, la tension entre le masculin et le féminin. Ce questionnement nourrit les trois premiers objets d’étude proposés. Le dernier objet d’étude proposé aborde, dans une perspective géographique, chronologique et culturelle le monde méditerranéen. On éclaire chaque année les objets d’étude et les textes à partir des axes suivants :  la confrontation des œuvres antiques, modernes et contemporaines, françaises et étrangères ;  l’approche de mots-concepts impliquant une connaissance lexicale et culturelle (exemples : politès et ciuis, dèmos et populus, hiéros et sacer, etc.) ;  l’étude de grandes figures mythologiques, historiques et littéraires emblématiques ;  la présentation de grands repères chronologiques et événementiels sous la forme d’une frise historique la plus simple et efficace possible ;  la connaissance des grands repères géographiques et culturels par la confrontation des espaces antique et contemporain, en particulier dans l’objet d’étude « Méditerranée ». Quatre objets d’étude annuels sont proposés, dont trois – parmi lesquels « Méditerranée : conflits, influences et échanges » – doivent être traités. À l’intérieur de chaque objet d’étude, les différents sous-ensembles n’ont pas nécessairement vocation à être tous abordés. En fonction de la situation pédagogique, le professeur choisit les sous-ensembles qu’il souhaite mettre en œuvre, sans s’interdire d’en définir lui-même un autre en relation avec l’objet d’étude principal. Les objets d’étude au programme de l’enseignement optionnel de la classe de Première sont communs au latin et au grec. Chacun des enseignements (latin ou grec) conserve sa singularité, notamment pour l’apprentissage de la langue, et implique des horaires dédiés spécifiques.