Maj 19.05.2017
 
 

PROJET ETABLISSEMENT LYCEE DE L’ARC
2017/2020

 
 
 
 
Le lycée de l’Arc accueille une population scolaire aux ambitions souvent modestes.
 
Le lycée doit accompagner dans la réussite en mobilisant toutes les ressources et compétences disponibles.
 
Dès l’accueil, il faut motiver l’élève sur des objectifs clairs.
 
La multiplication des classes de seconde à projet spécifique contribue à cette mobilisation et favorise l’autonomie grâce à la réalisation de productions individuelles et collectives, permettant l’acquisition des apprentissages nécessaires à la réussite des études supérieures.
 
Attentive à son comportement, la communauté éducative aide l’élève à se réaliser, notamment par une surveillance et un contrôle vigilants.
 
Les projets ont pour objectif d’éduquer à la citoyenneté, de défendre et d’affirmer les valeurs de la République.
 
La richesse des actions menées au sein de ce projet d’établissement est la preuve d’une volonté commune de travailler à la réussite de tous.
 
Les objectifs à réaliser pour éviter le décrochage scolaire, pour mener les élèves vers des études supérieures et pour les voir investir leur lycée, à partir d’actions pédagogiques, culturelles et citoyennes, visent à une cohésion de tous.

1 – LE SUIVI DE L'ELEVE

 

1.1 – Accueillir - positionner - valoriser

1.1. 1. - Un accueil personnalisé  

1.1.1.1. - Par une connaissance de l’établissement

Cette connaissance se fait en amont par une information vers les collèges, la journée « portes ouvertes », l’accueil des collèges pour une formation des délégués (selon les années).
 
Les élèves de 1ère et de terminale sont associés à l’accueil des secondes.

 

1.1.1.2. Par une journée d’accueil en seconde  

  • Connaître le fonctionnement et les règles
  • Comprendre les rouages
    • Réponse à un questionnaire
    • Etude de l’emploi du temps et réflexion sur son organisation personnelle
    • Visite de l’établissement
 
1.1.1.3. - Par des actions spécifiques à l’intégration des étudiants de B.T.S.
  • ½ journée d’intégration
  • Entretiens individuels conduits par les professeurs en charge des matières professionnelles à l’aide d’une fiche d’entretien.
  • Activités ludo-pédagogiques entre les premières et deuxièmes années (échanges sur les lieux de stage, compétition par équipe via des jeux sérieux).
 

1.1.2.- Un positionnement

 

1.1.2.1. - Par un entretien individualisé en seconde

  • A partir d’une fiche complétée par l’élève
  • D’un guide d’entretien 
 

1.1.2.2. Par un entretien individualisé en cycle terminal 

Pour les élèves de 1ère et de terminale, en Sciences et Technologies du Management et de la Gestion, un entretien individualisé est conduit à la rentrée scolaire par le professeur principal à l’aide d’une fiche et d’un guide d’entretien.
 

1.1.3. Prévenir et lutter contre le décrochage scolaire

 

1.1.3.1 – Prévention

  • Aider les élèves à se fixer des objectifs afin de favoriser une motivation dans un cadre confidentiel pour que l’élève s’exprime.
  • Un travail de prévention du décrochage scolaire est renforcé pour identifier et prendre en charge les élèves en difficulté scolaire, comportementale, sociale, démotivés, absentéistes, et/ou en situation de rupture scolaire.
« Le référent décrochage scolaire » se mobilise avec les équipes éducatives du lycée (GPDS, PP, AS, COP, CPE, infirmières et MLDS) dès les premiers signes annonciateurs d’un risque de décrochage et met en place un dispositif personnalisé qui donne la possibilité au jeune d’avoir un temps de respiration, de prendre du recul en sortant temporairement de l’établissement et de profiter d’un parcours aménagé constitué de temps scolaire et d’activités tel qu’un stage en entreprise. Le jeune conserve le statut scolaire durant toute la durée du parcours qui peut aller de quelques semaines à une année maximum. Les familles y sont associées.
 

1.1.3.2 – Le cercle restauratif 

Le cercle restauratif est une alternative au système punitif. Il a vocation à exister en parallèle de la commission éducative.
Mise en place :
Lorsqu’un conflit éclate entre 2 élèves ou entre un membre de la communauté éducative et un élève, le cercle restauratif peut montrer son utilité. Il peut être proposé par l’un des protagonistes qui déposera une lettre de demande de constitution de cercle restauratif à la vie scolaire.
Si toutes les parties acceptent le concept, un « médiateur » (adulte ou élève) formé à la tenue de ce rôle est proposé. Processus de dialogue
Le médiateur demande à une personne ou à l’ensemble du cercle « qu’aimeriez-vous faire savoir et à qui ? (À propos de…) »
Chacune des parties s’exprime, et leurs propos sont repris par la partie adverse. L’échange dure jusqu’à la validation d’une version acceptable par tous. 
Une réparation « engagement » peut être demandée par l’une des parties ou les deux. La solution est réfléchie et fixée conventuellement.

 

1.1.3.3 – Valoriser par un système de récompense

L’objectif est d’encourager l’assiduité, les bons résultats scolaires et les gros progrès.
Les récompenses possibles :
  • Un buffet de fin d’année gratuit pour tous les élèves méritants
  • Des tickets de cinéma
  • Un concert (artistes locaux)
 

1.2 – Conforter les apprentissages

1.2.1. – Evaluation formative

Objectifs : 
  • Mieux comprendre l’évaluation, les critères d’évaluation, les compétences acquises ou à acquérir
  • Apporter plus de transparence sur les critères d’évaluation
  • Évaluer de manière plus objective
  • Associer l’élève à son évaluation afin qu’il prenne conscience de ses capacités de progression et des re-médiations à mettre en place.
  • Aider l’élève dans ses révisions
Production
Fournir aux élèves une grille d’évaluation par compétences ou savoirs faire avant une évaluation.
Cette grille serait complétée par les élèves en fonction des compétences qu’ils pensent maîtriser.
Cette dernière serait utilisée par l’enseignant pour évaluer le travail de l’élève, elle lui serait remise avec une note chiffrée ou non. L’élève constaterait ainsi les écarts entre sa propre évaluation et celle effectuée par l’enseignant et pourrait les analyser avec l’aide de celui-ci.
Calendrier
Ce mode d’évaluation serait utilisé ponctuellement au cours de l’année scolaire en fonction des objectifs pédagogiques.
Évaluation et indicateurs de réussite
  • Une note chiffrée
  • Une grille complétée effectivement par l’élève avant le devoir.
  • Une utilisation de la grille d’évaluation par l’élève pour mesurer les progrès, les compétences acquises et non acquises.
  • L’amélioration des résultats
 

1.2.2. – Diversifier les situations d’apprentissage

1.2.2.1. – Pédagogie inversée

Objectifs
  • Réinvestissement des élèves dans leurs apprentissages
  • Changement du rôle et de la place du professeur au sein de la classe
  • Amélioration des résultats des élèves
  • Développement de l'autonomie, du travail d'équipe
  • Rendre l’élève acteur de son apprentissage
  • Permettre au professeur de passer plus de temps avec les élèves en difficultés
Production
Transmettre aux élèves, une semaine avant le cours, le contenu de celui-ci (via Educ’Horus).
Les élèves doivent compléter un document afin de prouver qu’ils ont bien pris connaissance du cours.
Tout le travail de compréhension est fait en classe en présence et avec l'aide du professeur. L’essentiel de la séance portera sur des applications, des exercices.
Calendrier
  • Cette pédagogie serait utilisée ponctuellement au cours de l’année scolaire en fonction des objectifs pédagogiques.
Évaluation et indicateurs de réussite
  • Le réinvestissement en classe (intérêt porté aux activités, implication).
  • Le réinvestissement dans le travail à la maison (ressources vues, lues)
  • L'autonomie (s'appuyer sur des méthodes de travail, savoir respecter des consignes, être capable de raisonner avec logique et rigueur, savoir s'auto-évaluer, développer sa persévérance)
  • L’amélioration des résultats.
 

1.2.2.2. – Favoriser les recherches pertinentes

Objectifs : 
  • Rendre l’élève actif, acteur de son apprentissage
  • Développer la coopération, l’entraide entre élèves
  • Améliorer la communication orale et écrite
  • Motiver, mobiliser les élèves
  • Cibler les difficultés des élèves et sécuriser les élèves en difficultés
  • Valoriser les compétences des élèves
Production
Organisation de la classe en îlots pour un travail de groupe et donc réaménagement spatial de la classe : grandes tables formant des îlots de 3 à 6 élèves. Les membres du groupe sont solidaires de l’avancée des travaux et des progrès de chacun.
Mise en place d’un règlement pour le fonctionnement en îlot donné aux élèves et à leurs parents.
Enrichissement par l'utilisation d’outils numériques, de vidéoprojecteur, d’ardoise, ...
Evaluation de l’expression orale et écrite, de travaux produits en groupe ou individuels, par le professeur et éventuellement par les élèves entre eux : les élèves s’évaluent, se notent.
Calendrier
  • Cette pédagogie serait utilisée ponctuellement au cours de l’année scolaire en fonction des objectifs pédagogiques.
Évaluation et indicateurs de réussite
  • Résultats des élèves
  • Compétences validées
  • Nombre d'exclusions, punitions, sanctions
 

 

1.2.2.3. – L’organisation de l’accompagnement personnalisé

Son organisation  
  • En seconde : une heure dédiée au français, aux mathématiques, à l’histoire géographie, 1h30 en sciences pour faciliter les apprentissages méthodologiques.
 
  • En cycle terminal : en première et terminale générale, les heures sont réparties en fonction des disciplines caractérisant la filière. Les épreuves du baccalauréat déterminent la priorité.
 
  • En STMG, 2 heures dédoublées permettent une intervention plus segmentée en fonction des besoins. Les deux heures sont partagées entre l’enseignement général et technologique en première. En terminale, les épreuves du baccalauréat déterminent la priorité : les 2 heures sont réparties entre les disciplines de l’enseignement technologique.
 Son contenu – progression commune par discipline, par niveau et par série -
  • Si les contenus de l’A.P. de seconde visent prioritairement l’orientation et la remédiation, les contenus de première et de terminale générale ont actuellement tendance à approfondir les cours.
 
Il s’agit d’utiliser ces heures de manière plus efficace ou efficiente en les consacrant à leur objectif initial : l’orientation post-bac, l’acquisition des compétences nécessaires à l’examen et à la poursuite des études supérieures.

1.2.2.4. – Tutorat -  remise à niveau

  • Tutorer
Le tutorat s’inscrit sur l’année scolaire : il permet de suivre le travail scolaire, d’apporter la méthode de travail et l’organisation en fonction des élèves. En seconde, les élèves repérés lors de l’entretien feront l’objet d’un suivi régulier, sur une période déterminée, par le professeur l’ayant reçu en entretien.
 
  • Favoriser les passerelles
Les passerelles sont favorisées après une observation des premières semaines ; au-delà du premier trimestre, la passerelle prépare une réorientation à l’issue de l’année en cours.
Les équipes pédagogiques sont consultées lors de la prise de décision concernant l’orientation de l’élève.

 
  • Remise à niveau en fonction des besoins exprimés, lors de chaque vacance scolaire.
 

1.2.2.5. – Préparer aux examens

Les élèves sont sensibilisés sur le comportement autonome à adopter lors d’une évaluation, qui ne se confond pas avec une séance de travaux dirigés. L’organisation des examens est prioritaire sur toute autre activité. Tous les personnels sont informés du déroulement des épreuves et se mobilisent pour que les examens se déroulent dans la sérénité, en adoptant une posture dynamique et constructive. Les professeurs exercent une surveillance active et constante dans les salles d’examen et les couloirs.
 
Une période de bac blanc est définie au 2ème trimestre. 
Des B.T.S. blancs sont programmés sur les 2 années (-2/an)
Des devoirs communs sont effectués sur les 3 niveaux tout au long de l’année.
En cycle terminal des sciences et technologies du management et de la gestion il s’agit de renforcer la réussite scolaire en :

 
  • Organisant des épreuves blanches en première et terminale.
  • Organisant des oraux blancs en terminale STMG afin de préparer les élèves à l’épreuve pratique de leur spécialité.
  • Facilitant l’organisation des épreuves communes pour les enseignements technologiques.
 

 
1.2.3. – Une offre numérique à développer par une pédagogie collaborative en ilôt.
Dans le cadre de la priorité donnée au développement de l'usage du numérique au lycée, les enseignants d'histoire-géographie ont mis en place un projet de classe numérique collaborative qui nécessite l'installation d'un portail captif. Ce projet s'inspire des projets de classe proposés dans les ateliers Canopé et aux conférences des mardis de l'Orme.
Ce dernier consiste à réorganiser une salle de classe en îlots modulables et de la doter d'un matériel numérique qui doit permettre de transformer les pratiques pédagogiques afin de motiver les élèves et de les inciter à pratiquer un travail collaboratif. 
Il doit également permettre une pédagogie différenciée et l'organisation de débats dans le cadre de l'E.M.C. notamment.
Les élèves disposeront de tablettes réservées à cette salle. La salle est aussi équipée de plusieurs ordinateurs fixes et d'un TBI. Ces matériels seront connectés à internet pour accéder à des sources internet ou à des documents en ligne fournis par les enseignants. 
Le projet permettra en outre de favoriser une éducation à l'usage du numérique et des sources qu'ils peuvent trouver sur internet. Il s'appuie sur l'implication des personnels informatiques et les deux référents numériques du lycée.

 

1.3 – Aider à la construction du parcours avenir (plan d’information et d’orientation)


Le Plan d’Information et d’Orientation (P.I.O.) s’inscrit dans l’accompagnement personnalisé de l’élève au cours de sa scolarité au lycée de l’Arc.
 
Gérer, susciter l’ambition à la poursuite d’études dans toutes les séries du lycée et préparer l’entrée à l’enseignement supérieur doivent être le souci constant des acteurs de l’orientation.
 
Les actions d’information allient accompagnement et motivation pour préparer l’élève à rechercher et connaître les filières qui pourraient l’intéresser.
 
Deux outils sont indispensables à la diffusion de l’information : EDUC’HORUS, en interne, aussi bien pour les personnels que pour les familles et les élèves du lycée, et le site du Lycée de l’Arc qui permet de toucher un plus large public.
 
L’espace « orientation scolaire » du C.D.I. propose aux élèves et aux professeurs un fonds documentaire composé comme suit :
  • Publications de l’O.N.I.S.E.P. destinées aux établissements : collections spécifiques aux lycées et constituant le fonds documentaire indispensable, faisant l’objet d’abonnements annuels par le C.D.I. (dossiers de l’O.N.I.S.E.P., revue PARCOURS, revue APRES BAC…).
  • Plaquettes et brochures des établissements d’enseignement supérieur.
 
Le fonds édité par l’O.N.I.S.E.P., mis à jour régulièrement, fait l’objet, au C.D.I., d’un traitement documentaire permettant à tous, par le logiciel B.C.D.I. de retrouver, localiser et consulter sur place les documents dans et hors du lycée (par internet), par mots-clefs se rapportant aux grands domaines d’activités professionnelles ou/et aux métiers et filières.
 
Il constitue un fonds permettant un travail de groupes (repérages et exploitations des documents) à la fois dans le cadre de la formation à l’autonomie des élèves et dans celui du Parcours Avenir.
Afin d’aider l’élève dans la réflexion et l’élaboration d’un projet personnel et professionnel, les enseignants pourront utiliser des outils comme le web-classeur et G.P.O. Lycée (et ce, de la seconde à la terminale).

 

1.3.1. – Classe de seconde

 

1.3.1.1. – La dimension découverte des enseignements d’exploration

Affirmée par les travaux qui y sont menés, parfois en co-animation, l’E.D.E. permet un véritable apprentissage aux démarches de travaux auxquels pourraient être confrontés l’apprenant au cours de ces séances.
 1.3.1.2. -  Actions d’accompagnement personnalisé de l’élève
  • L’entretien d’accueil avec l’équipe pédagogique le jour de la rentrée permet de faire la connaissance de l’élève à l’entrée au lycée, d’envisager un positionnement à partir des données du livret personnalisé de compétences (s’il est disponible) et des indicateurs communiqués par les collèges du secteur.
 
  • A l’issue des conseils de classe (semaines du lundi 27 novembre au jeudi 7 décembre et celles du lundi 19 février au jeudi 15 mars) professeur principal, conseillère d’orientation psychologue, conseillère principale d’éducation, proviseur…. Indiquent à l’élève la marche à suivre dans son travail, l’accompagnent dans sa réflexion pour préparer son orientation à travers son projet personnel et professionnel.
 
  • Des minis stages et des stages « passerelles » sont organisés pour préparer le projet pour des élèves qui envisagent une réorientation dans la voie générale, technologique ou professionnelle, et pour des élèves en rupture scolaire, des parcours personnalisés sont étudiés en G.P.D.S.
 
  • Des modules de réflexion animés par la C.O.P. et l’équipe du C.I.O. sont organisés pour analyser les difficultés rencontrées, les possibilités d’orientation vers une formation et l’adéquation entre les compétences requises et le niveau attendu. Une journée, en décembre 2017, permettra de recevoir 3 catégories d’élèves : les redoublants, les élèves démotivés et les élèves sans projet. Ils seront pris en charge par l’équipe du C.I.O. pendant la journée.
Les autres élèves pourront utiliser G.P.O. lycée avec leurs enseignants et/ou le professeur documentaliste.
 
  • Pour la voie technologique, en interne, une séance de sensibilisation animée par la directrice déléguée aux formations technologiques et professionnelles doit affirmer le projet d’orientation en S.T.M.G.
 

1.3.1.3. - Accompagnement des équipes pédagogiques

Les professeurs principaux seront réunis en septembre 2017 afin de leur présenter le P.I.O. et les actions à mener au cours de l’année.
 
Une nouvelle réunion pourrait intervenir au 3ème trimestre à propos des procédures de fin d’année à suivre.

 

1.3.1.4. – Information des familles

La réunion du mardi 19 septembre 2017 avec les parents permet de les informer sur les attentes de l’équipe pédagogique, sur le travail à mener en seconde et les actions prévues au cours de l’année.
 
L’entretien avec l’élève à l’issue des bilans mi-trimestre d’octobre, situé en novembre, permet de faire le point pour ceux qui ont des difficultés à s’adapter à la seconde.
 
Prévue à l’issue du conseil de classe du 1er trimestre, la rencontre individuelle professeurs/parents avec remise en mains propres du bulletin scolaire, est l’occasion de les informer sur les différents outils proposés à l’élève pour poursuivre sa réflexion.
 
A compter de mars, des rencontres ponctuelles avec les parents sont liées au dialogue à mener pour permettre une orientation positive.
 
Pour les élèves en difficulté, une concertation active est menée avec les parents, l’élève, la C.O.P.,  le P.P. et le proviseur afin d’aider à la réflexion.

 

1.3.2. -  Cycle terminal 

L’information est ciblée au niveau « première » afin que les élèves de terminale se consacrent à la procédure en ligne d’Admission Post Bac (A.P.B.).
 
Pour les élèves qui intègrent une C.P.G.E, une connaissance plus approfondie des études dans ce domaine est organisée chaque année : information dispensée par les équipes des lycées Mistral, Philippe de Girard, Jean Perrin et de l’Université d’Avignon lors de la journée de l’orientation prévue le vendredi 15 décembre 2017.
 
Mise en place de partenariats avec les classes préparatoires pour informer, motiver les élèves et susciter des vocations de poursuites d’études ambitieuses : cordées de la réussite avec le lycée Jean Perrin de Marseille dispositif « j’ouvre ma voie » pour la C.P.G.E. en économie gestion dès la classe de première.

 

1.3.2.1. -  Informer et accompagner

          -     Forums, salons et manifestations extérieures
Le « Forum Formations Carrières » qui se déroulera début 2018 à l’Université Sainte Marthe à Avignon, fera l’objet d’une attention particulière.
Afin d’organiser au mieux une offre individuelle ou collective de déplacement des élèves, ces derniers sont sensibilisés dès le mois d’octobre à cette action. Distribution de brochures détaillant les formations qui y sont présentées, questionnaire de préparation, servent de point d’appui à l’accompagnement des élèves dans cette démarche, surtout pour ceux qui s’interrogent sur la finalité de leurs études.
La sensibilisation commencée par le professeur principal et l’équipe de direction est approfondie par la conseillère d’orientation psychologue lors de ses interventions dans les classes auprès des élèves.
 
Les « Journées du Futur Bachelier » (J.F.B.) organisées au mois de mars 2018 ont pour objectif de permettre à ceux qui le souhaitent de découvrir ou d’approfondir leurs connaissances sur les formations envisagées dans les universités et les I.U.T. de l’académie d’Aix-Marseille.
 
Certaines manifestations, « Salon de l’Etudiant », « Métierama », etc., font l’objet d’une information collective auprès des élèves et des professeurs principaux.
 
En première S.T.M.G., d’éventuelles sorties en entreprise peuvent permettre de mieux appréhender le monde professionnel en lien avec les enseignements.
 
Les dates des « Journées Portes Ouvertes » organisées par les établissements du supérieur sont systématiquement communiquées aux élèves délégués et aux professeurs selon les séries par le biais d’EDUC’HORUS.
 
L’orientation active doit permettre de parfaire le projet au cours de l’année du cycle terminal.
 
- Forums, actions d’orientation internes outre la journée de l’orientation le vendredi 15 décembre 2017
Différentes interventions sont organisées sous forme de visioconférences (lettres/art, langues, économie/gestion, sciences humaines et sociales, droit, sciences), de conférences enseignants et chercheurs et de rencontres avec les professionnels, pour témoigner de leurs parcours vers un public ciblé.
Cette information s’effectue dans le cadre de l’Accompagnement Personnalisé mais aussi d’ateliers animés par les acteurs de l’orientation en particulier la C.O.P. et le professeur principal. L’entretien personnalisé conduit par le professeur principal de première incite l’élève à forger un projet.

 

1.3.2.2. -  Accompagnement des équipes

Une 1ère réunion des professeurs principaux en septembre contribuera à mettre en œuvre les actions et informer sur les démarches à suivre (14 septembre 2017 pour les premières et terminales).
 
Une 2ème réunion entre novembre et janvier permettra de faire le point sur les actions menées en première dans le cadre de l’orientation active et de préciser les procédures d’A.P.B. pour que les élèves soient sensibilisés et accompagnés dans leur démarche.

 

1.3.2.3. - Information des familles

Les réunions de début d’année scolaire et les rencontres individuelles avec le professeur principal en particulier, à l’issue du 1er trimestre, impliquent les parents dans la démarche et les procédures à suivre.
 
Une réunion générale pour les parents peut être organisée afin d’informer les familles (qui le souhaitent) en décembre.

 

1.3.3. - Informations sur le lycée 

 
1.3.3.1. – En valorisant l’implication des élèves sous forme :
  • D’élèves ambassadeurs ou anciens élèves ambassadeurs : témoigner de leur établissement aussi bien auprès des collégiens que des élèves du cycle terminal, cette relation entre pairs peut être organisée par le C.V.L.
  • D’élèves pilotes lors de la journée « portes ouvertes »
 

1.3.3.2. -  Dans les collèges

  • Témoignages d’élèves du lycée auprès des élèves de 3ème (février/mars)
La C.O.P. sensibilisera et donnera une trame d’intervention aux élèves volontaires de première.
 
  • Rencontre des familles par l’équipe de direction pour une information sur la seconde et les filières (mars 2017).
 

1.3.3.3. -  Dans le lycée

  • Portes ouvertes du samedi 07 avril 2018 :
    • Participation de tout le personnel de l’établissement avec un parcours de découverte
    • Accompagnement assuré par les élèves volontaires vers les différents secteurs
    • Découverte des enseignements 
    • Actions du projet d’établissement
 
  • Les élèves de seconde sont conviés à venir s’informer sur les séries de première.
 
Le lycée doit apporter les compétences nécessaires à la réussite de la formation professionnelle à l’issue du Baccalauréat.
 
Le P.I.O. doit permettre une information la plus riche et personnalisée possible en direction des élèves afin d’assurer leur avenir et de donner un sens à leur scolarité au lycée.
 
Tout au long du processus, les parents sont associés au projet de l’élève.

 

2 – DANS UN CADRE FAVORISANT L’AUTONOMIE

2.1. -  la dynamique numérique

2.1.1. – en classe : développer l’offre et l’usage du numérique

  • Apprendre en utilisant les outils numériques (tableau interactif, expérimentation assistée par ordinateur, capture du vivant, utilisation d’un tableur/grapheur…) + outils collaboratifs.
  • Communiquer en utilisant les outils numériques (classeur numérique, traitement de texte, traitement d’images, compte-rendu d’expériences, tableau interactif…).
  • Approfondir sa maîtrise de l’outil informatique.
  • Gérer les documents numériques.
  • Valider le B.2.I. du lycée + le C.2.I.
 
Centrée sur les disciplines scientifiques (mathématiques, sciences physiques et sciences de la vie et de la terre) et complétée par l’histoire/géographie, le français, et l’E.C.J.S.
 La classe numérique propose, aux élèves qui en auront fait la demande, un enseignement original et motivant, tout en respectant le contenu des programmes officiels de chaque discipline.

 

2.1.2. – En enseignement technologique

Au-delà de l’utilisation régulière des outils numériques classiques de production (texteur, tableur, pré A.O.) et de communication (messagerie, partage de documents, collaboration en mode asynchrone…), la filière technologique développe l’utilisation responsable et réfléchie des outils collaboratifs en ligne favorisant le travail de groupe en mode asynchrone et synchrone (texteur, tableur, PréA.O. en ligne), des outils de présentation dynamiques et collaboratifs en ligne.
Les jeux sérieux de gestion et de management, quelle que soit la filière choisie, ou à dominante économique et juridique sont introduits au fur et à mesure de l’avancement du programme. La validation du B.2.I. pourra être prise en charge partiellement par les professeurs de l’enseignement technologique.
Un atelier « découverte » de ces activités sera proposé lors de la journée « portes ouvertes » du lycée.
Depuis la rentrée 2013, le lycée de l’Arc a élargi son offre de formation dans les filières technologiques en ouvrant une terminale « Systèmes d’Information et de Gestion » S.I.G.
Il s’agit en terminale S.I.G. de comprendre le fonctionnement du système d’information, comment construire un cahier des charges et de découvrir les fondements des technologies des systèmes informatiques. Les enseignements s’organisent prioritairement autour de projets (exemple : problématique sur l’informatisation d’un service).
En terminale S.I.G., il s’agit de comprendre l’architecture des réseaux, de concevoir et de manipuler des bases de données, d’apprendre des langages de programmation (exemple en développant un site internet). La poursuite d’études peut se faire en B.T.S. Services Informatiques aux Organisations suivi d’une licence professionnelle.
L’objectif est de développer cette filière. Une incitation à effectuer des minis stages pour découvrir les environnements de travail sera mise en place. Elle s’adressera aux élèves de première et concernera toutes les spécialités de terminale S.T.M.G. Pour les étudiants de B.T.S., il s’agit de valider le C.2.I. niveau 1.
 
2.1.3. – Au C.D.I.
2.1.3.1. – Sa fonction de « médiatisation »
Depuis 2010, le C.D.I. privilégie dans sa fonction de « médiatisation » le partage et la mise en valeur de travaux d’élèves et de groupes.
Les actions en résultant peuvent aller de l’exposition ponctuelle de travaux d’élèves menés par un professeur en classe et à partir d’un thème en cours, à l’élaboration d’une exposition sur plusieurs mois de travail intégrant un parcours de méthodologie d’élaboration de textes ou de représentations graphiques, ou encore la création d’un blog par un groupe d’élèves, destiné à partager des avis de lecteurs.
La valorisation des travaux exposés, l’aspect motivant et souvent fédérateur pour les élèves sont à la fois des compléments aux apprentissages, mais aussi des composantes essentielles d’une ouverture à une politique claire de communication et d’information pour l’établissement.
Dans la même optique, les efforts consentis à la demande du C.D.I. par les équipes pédagogiques depuis 2010 quant à la structuration des lieux d’accès et d’exploitation des ressources documentaires (notamment pour les T.P.E., E.C.J.S), pourraient se poursuivre, se confirmer, grâce à l’utilisation des deux « outils » suivants :
  • Fiche de liaison C.D.I./classes (pour un meilleur suivi des groupes venant au C.D.I. sans les professeurs), la précision par les élèves des objectifs de chaque visite (quels outils ? quels types de recherches ? pour quelle problématique ? Sur quels supports d’information ?), afin de les responsabiliser lors de leur présence au C.D.I. mais aussi de pouvoir proposer des remédiations en cas de problèmes rencontrés.
  • Fiche de parcours intégrant les divers espaces d’informations et de travail, en fonction des objectifs de la séance et des outils nécessaires.
Cette structuration implique une organisation concertée visant à la diversité et à l’équité dans les accès aux outils de recherches d’informations, sur papier mais aussi et surtout sur supports numériques, lors de travaux de recherches d’informations qui, par leur caractère à la fois global et complexe, favorisent, chez les élèves, l’acquisition de compétences particulières (T.I.C.E., repérage dans un centre de documentation, connaissance des médias, mises en relation de ressources dématérialisées et d’espaces physiques les complétant, usage de plus en plus poussé d’un logiciel de recherche documentaire, de catalogues numériques…).
 
Le C.D.I. est un des éléments essentiels de ces systèmes d’informations structurées : de par sa nature même, il doit faire l’objet, pour être performant et utile à tous, d’une vigilance particulière, tant dans les choix concertés de ses acquisitions, que par les moyens humains ou matériels accordés. Cela implique, notamment :
  • La mobilisation de personnels formés pour le traitement des documents, la gestion de l’information et sa diffusion
  • La mise à disposition de systèmes d’informations structurés, impliquant : outils de veille, mise en adéquation des besoins (des classes, des élèves, des professeurs) et des ressources (ce qui implique une concertation des acteurs).
  • Une structuration d’ensembles d’informations, eux-mêmes régis par des codes, règles d’accès, règles de vie et d’utilisation.
 
2.1.3.2. – Dans le cadre des formations des élèves de seconde
  • Séances de travail par demi-classe, en salle multimédia proche du C.D.I.
  • Modules visant à l’acquisition de compétences concernant :
    • le développement de l’autonomie dans un espace informationnel : centre de ressources, espaces numériques.
    • les outils spécifiques, utiles dès la seconde et indispensables en terminale et dès l’entrée dans le supérieur : logiciels de recherche de références, utilisation d’une base de données, d’un catalogue informatisé 
    • la création d’outils en fonction d’un projet, d’objectifs : élaboration d’un diaporama, connaissance de certains outils de veille, création d’un « blog » .
 
2.1.3.3. – Dans le cadre des formations des élèves de première
En classe de première, sur demande des professeurs, et selon les besoins des groupes :
  • Intérêt et usage des outils de veille (exemples concrets).
  • ATRIUM : rappels, démonstration (notamment UNIVERSALIS).
  • B.C.D.I. et portails documentaires : NETVIBES du C.D.I., E-SIDOC.
  • T.P.E. et recherches documentaires.
 
2.1.4. – Le rôle de l’E.N.T.
La plateforme Educ’Horus est l’outil privilégié de communication de l’équipe pédagogique :
  • La messagerie assure la réactivité face aux difficultés rencontrées avec la classe.
  • Le cahier de texte électronique, largement ouvert à tous les usagers, permet de travailler les transversalités et d’harmoniser les pratiques pédagogiques disciplinaires.
  • L’outil « suivi » des élèves permet de garder la trace des incidents survenus.
Les parents sont sensibilisés à l’utilisation d’Educ’Horus qui leur permet de suivre en temps réel le parcours de leur enfant.
 

2.2. – La politique éducative

2.2.1. – Respect des règles – la politique éducative
Objectif
          -     Obtenir des élèves une attitude et un travail sérieux.

 

2.2.2. – Ponctualité – assiduité

  • Ne pas accepter le retard au-delà de 5 minutes, à l’issue de la 2ème sonnerie g prise en charge par la vie scolaire. Ces règles s’appliquent aux étudiants de B.T.S. avec d’autant plus de rigueur qu’ils doivent adopter un comportement professionnel exemplaire.
  • Justificatifs des absences jugés non recevables = entretien C.P.E.
] Une lettre justificative de la part d’un responsable légal ou de l’élève majeur peut être demandée.
  • Responsabiliser les A.E.D. sur des divisions, rendre compte au C.P.E. chaque semaine.
  • L’élève doit posséder son carnet de liaison pour être admis à suivre les cours.
  • Toute sortie d’urgence d’un élève doit être accompagnée d’une décharge du responsable légal.
  • Les C.P.E. ont une vue globale des absences de l’élève et détectent sans délai les comportements atypiques tels que les absences ciblées.
  • Les professeurs s’efforcent de respecter eux-mêmes les horaires de l’établissement.
 

2.2.3. – Comportement – travail 

  • Fiche d’incident à compléter pour une prise en charge de l’élève ayant commis des manquements liés à l’oubli des affaires, au refus de se mettre au travail, aux bavardages perturbateurs.
  • Prise en charge par la vie scolaire et le C.P.E. de service, à l’issue d’une exclusion de cours, accompagnée d’un travail.
  • En cas de récidive, convocation des parents avec le C.P.E et le P.P.
  • Respect du règlement à l’extérieur de la classe :
g En cas de récidive : observation orale puis écrite ou punition/sanction selon la gradation indiquée sur le R.I. (couvre-chef, tenue dans les couloirs, etc.).
 

2.2.4. – Dialogue

  • Rencontres P.P. + C.P.E.
    • Rendez-vous hebdomadaire du C.P.E. chargé de la classe avec le P.P. qui informe l’équipe pédagogique du dysfonctionnement de certains g nécessité d’un retour d’informations.
    • La cellule de suivi de lutte contre le décrochage scolaire est réunie chaque semaine. Les PP concernés sont associés ponctuellement à la cellule de suivi pour éclairer la prise de décision concernant le dispositif prévu. Elle informe le PP et l’équipe pédagogique des décisions prises, du dispositif mis en place.
    • Informations à diffuser : savoir traiter l’urgence, ne déranger le cours qu’en cas d’extrême urgence.
 
  • Rencontres parents + P.P. + C.O.P. + A.S. + infirmiers selon problème
    • A la suite du bilan de mi-trimestre du 1er trimestre, officialisation de réunions dans chaque niveau.
    • Tutorat tout au long de la scolarité.
    • Rôle d’EDUC’HORUS : pour communiquer rapidement sur les manquements, les comptes-rendus de commission éducative, etc.
    • Compte-rendu hebdomadaire auprès de la Direction du suivi des élèves - cellule de suivi chaque semaine – G.P.D.S. (une fois par mois) et information du P.P. de l’élève.
    • Coordination entre C.P.E., cahier de suivi, etc.
 

2.2.5.  – Activités éducatives avec implication de tous les acteurs

2.2.5.1. - S.O.S. devoirs
C’est un programme d’aide aux devoirs prodiguée par les pairs ou par des volontaires (parents – étudiants – enseignants) nommé « SOS devoirs » sous forme d’offres et demandes. Les élèves qui ont des compétences aident ceux qui ont des difficultés. Ils s’inscrivent à la vie scolaire et nous les mettons en relation. Le projet connaît un bon fonctionnement au quotidien. Les professeurs et les assistants d’éducation apportent également leur contribution sous forme de cours en petit groupe. Cela permet à la fois de contribuer au rétablissement d’une équité scolaire, à l’apprentissage de la solidarité et de l’entraide. Cette action contribue à l’amélioration du climat scolaire et au développement du sentiment d’appartenance au lycée de l’Arc.
 
2.2.5.2. -Amélioration de l’image de soi
Dans le cadre de l’accompagnement éducatif, les assistants d’éducation organisent différents ateliers sportifs, culturels pour aider les lycéens à trouver un intérêt à leur scolarité et à développer leurs savoir-être et savoir-faire.
 2.2.6. -Lutter contre le grignotage et la malnutrition

 

2.2.7. - Participer à la vie de l’établissement 

  • Actions citoyennes, élections, aide au rangement, entretien des locaux, développement de la solidarité, actions de prévention, cellule de veille avec les élèves délégués g remontées régulières C.P.E. + P.P. + délégués.
  • Projets du C.V.L. : conférences débat sur des thèmes d’actualité, sociaux, économiques, culturels, etc.
  • Rôle de Radio Mix : formation du personnel à l’outil.
 

2.2.8. – Organisation du service « vie scolaire »

- Etablir une organisation efficace de la surveillance de l’établissement : grille de service, définition des postes et des missions des surveillants.
 

2.2.9. - Un lieu de vie et de travail : l’internat 

  • Etudes surveillées.
  • Suivre les élèves, les inciter à profiter du cadre de travail.
  • Soirées cinéma : 
    • Films en V.O. afin d’améliorer la langue.
    • Imposer une alternance entre film imposé avec thème historique ou autre et film choisi.
    • Rechercher une meilleure cohésion entre les élèves des 2 lycées (Arc et Briand).
 
L’internat de la réussite offre aux élèves des conditions favorables au travail scolaire. Il est aussi un espace de socialisation veillant au bien-être des internes et à l’apprentissage des règles de vie collective.
Cette politique éducative insiste sur des aspects essentiels indiqués dans le règlement de l’établissement et l’ensemble du projet d’établissement.

 

2.2.10.  – Le projet Vie Scolaire du Lycée de l’Arc

Ce projet contribue à transmettre les valeurs fondamentales de la citoyenneté pour former les européens de demain en privilégiant 3 axes : 
  • Un ensemble de valeurs et d’exigences affiché par tous :  
    • Eduquer à la citoyenneté :  
Le rôle des délégués élève (élection, formation, participation) et le Conseil de Vie Lycéenne.   
  • Contribuer à la socialisation de l’élève : 
Apprendre à vivre ensemble en favorisant des projets collaboratifs et participatifs : un cycle de mini conférences par période pourra être ainsi proposé au cours de l’année 2017-2018. 
  • Favoriser le développement et l’autonomie de l’élève : 
Exemple : « SOS devoirs » qui consiste en une mise en relation des élèves en difficulté scolaire avec un élève en réussite afin de l’aider dans son travail et la compréhension des apprentissages.  Une vie scolaire (A.E.D. et C.P.E.) qui travaille en lien étroit avec les enseignants et les équipes de suivi (C.O.P., A.S., infirmière) 
  • Etablir une organisation efficace de la surveillance du lycée : grille de service, définition des postes et missions des surveillants.  (En accord avec les exigences du plan Vigipirate).  
  • La prévention sur les conduites à risque, l’éducation à la santé, en relation avec Les infirmières, l’assistante sociale, les conseillères d’orientation psychologues et les intervenants extérieurs (associations …) 
  • Le partenariat entre tous pour éviter le décrochage scolaire (gestion de l’absentéisme, ré- orientation, stage passerelle, apprentissage) 
  • La plate forme Educ’Horus améliore la communication interne et la résolution de problématiques rencontrées par les enseignants, les élèves et aussi les parents.
  • Le personnel de la Vie Scolaire veille au respect du règlement intérieur notamment dans la gestion des sanctions (observations, exclusions de cours, retenues).  Elle participe chaque année aux amendements du règlement intérieur tant pour l’externat que pour l’internat.
  • L’heure de vie de classe en co-animation avec le professeur principal (initiation au débat prise de parole, faire des élèves des citoyens actifs et responsables).
  • Les nouveaux locaux (bureaux individuels pour les 3 CPE, une vie scolaire entre les deux permanences) favorisent une amélioration des conditions de travail et donc du climat scolaire (accueil, communication, surveillance, moyens matériels …).
  • Un C.V.L. dynamique qui favorise les actions de citoyenneté 
    • Le C.V.L. est un des espaces d’apprentissages de la vie démocratique. Il est consulté et on y débat de toutes les questions qui traversent le quotidien du lycée de l’Arc (au moins une fois par mois). C’est un espace de dialogue et une force de proposition.  Ainsi, le C.V.L. a donné son avis sur l’organisation pédagogique de la rentrée, le règlement intérieur, celui de l’internat, la transformation du Foyer Socio Educatif en « M.D.L. » Maison Des Lycéens.
 
  • Animation de la vie lycéenne : Les élèves du C.V.L., en autonomie, ont organisé le Carnaval, le Bal des élèves, la Soirée des talents et des mini conférences (l’Europe,  la Laïcité,  la lutte contre le Harcèlement, la lutte contre les Addictions). Soutenus par l’équipe éducative, ils ont pris des initiatives leurs permettant de mener à bien des projets capables de rassembler tous les élèves du lycée.  
 
  • Organisation par le C.V.L. d’une demi-journée banalisée consacrée à l’orientation en cycle terminal et post-bac : la parole des enseignants et plus généralement des adultes de l’institution, ont parfois une portée limitée auprès de nos élèves, qui peuvent percevoir ces discours comme une celui du « système ». La parole et les questions ont tendance à être plus libres lorsque des anciens élèves de leur niveau, désormais engagés dans l’étape suivante de leur cursus, se présentent à eux.
La demi-journée peut être découpée en deux temps :
  • Durant les deux premières heures, des élèves du cycle terminal (premières et terminales) de chaque filière tournent dans les classes afin de faire une présentation de chaque filière dans les classes de seconde (environ une demi-heure par filière, soit un quart d’heure de présentation par les élèves et un quart d’heure laissé pour les questions des élèves de seconde).
  • Puis les anciens élèves de l’établissement pourraient présenter leur parcours aux élèves de classes de premières et terminales. L’organisation matérielle de cette partie de la journée reste à définir (vaut-il mieux procéder à une présentation par classe, avec un à priori sur les filières post-bac, auxquelles les élèves du cycle terminal s’inscrivent ?). Les choix opérés dépendront aussi du nombre d’intervenants disponibles.
Le moment le plus opportun pour cette demi-journée semble être le vendredi aprèsmidi qui précède les vacances d’hiver. En effet, cela favorise la réflexion des élèves de seconde avant leurs vœux provisoires du deuxième trimestre et aide les élèves de terminale avant de valider leurs vœux A.P.B.
  • Afin de mettre en place cette initiative, le premier C.V.L. de l’année scolaire désignerait une équipe responsable de l’organisation de cette demi-journée, ce qui impliquera la création d’un réseau d’anciens élèves du lycée, en utilisant les fratries présentes dans l’établissement et les réseaux sociaux. Il est à noter que la tâche sera particulièrement lourde la première année, et il apparaît de ce fait nécessaire de dégager un créneau horaire dans l’emploi du temps de la semaine, sur lequel tous les élèves de première et terminale seraient libres, pour permettre à tous les élèves intéressés par cette action de se rencontrer avec une fréquence hebdomadaire. L’investissement dans l’organisation d’une telle initiative est par ailleurs une expérience structurante et valorisante pour les élèves impliqués.
 

2.3. – Un environnement de qualité

 

2.3.1. – Qualité de l’accueil et des conditions de travail

2.3.1.1. – Les personnes extérieures
Des réunions de parents professeurs sont organisées avec les professeurs principaux en septembre, puis en décembre pour la remise des bulletins et la rencontre avec l’ensemble des enseignants. L’accueil doit être régularisé pour fluidifier l’affluence et l’accès à l’établissement.
 
Circulez, il y a tout à voir !  
Objectifs : 
  • S’assurer que l’information aux familles et aux futurs élèves soit la plus complète possible. 
Production
  • Imaginer et baliser un parcours de découverte exhaustif de toutes les salles lors de la journée porte-ouverte. 
  • Utiliser exclusivement les salles entre les escaliers A et E pour éviter les demi-tours en bout de couloir 
  • Communiquer le circuit à tous les visiteurs et à tous les accompagnateurs. 
Evaluation
  • Utiliser le questionnaire de satisfaction des visiteurs
 
A la recherche de l’information… Vos papiers !!  
Objectifs
  • Fluidifier l’accès à la réunion Parents-Professeur principal de fin septembre. 
Production
  • Répartir la réunion sur 3 soirées, lundi, mardi et jeudi, une par niveau. 
  • Autoriser l’accès au lycée dès 17h45. 
  • Ouvrir deux voire trois files d’accueil avec liste d’émargement complète à chaque file. 
  • Commencer les réunions à 18h15 et les terminer impérativement à 19h15. 
Evaluation
  • Mesurer le délai d’attente des parents. 
  • Rendre compte de l’amplitude horaire de chaque réunion.
 
Nous avons tant de choses à nous dire…
Objectifs
  • Permettre un véritable rendez-vous sur les méthodes de travail et sur l’orientation lors de la réunion Parent-Professeur principal de fin de 1er trimestre ! 
  • Utiliser les résultats et le comportement en classe et face au travail, pour se projeter sur l’avenir sans ruminer le passé…
Production
  • Etaler les réunions sur deux soirées, tous niveaux. 
  • Utiliser la plage horaire 16h00/20h30 exclusivement. 
  • Augmenter la durée du rendez-vous à 15 minutes. 
  • Limiter à 16 le nombre de rendez-vous par soirée. 
Evaluation
  • Dénombrer le taux moyen de rendez-vous par division/série/niveau.
 
2.3.1.2. – Les élèves

 

Mythologie : L’élève au travail…  

Objectifs
  • Améliorer les conditions de travail autonome de l’élève. 
Production
  • Mettre à disposition un accès internet, non ludique, pour les élèves lorsqu’ils ne sont pas en classe. 
  • Matériel à sécuriser (blindage et/ou vidéo surveillance). 
  • Assurer une ouverture maximale du CDI. 
Evaluation
  • Créer un indicateur du nombre d’heures de fermeture du CDI. 
  • Quantifier le nombre de connexions et leur nature lors des accès à internet.
 
Sésame, ouvre-toi !  
Objectifs : 
  • Accélérer l’accès des élèves au lycée à 8h. 
  • Surveiller réellement l’accès. 
Production
  • Ouvrir le 2ième portillon, celui côté 2 roues avec un des deux AED déjà mobilisé pour faciliter l’accès des élèves. 
  • Cela éviterait de plus de devoir ouvrir le grand portail pour l’accès des 2 roues motorisées, et contraindrait ceux-ci à montrer également leur carnet lors de leur entrée dans le lycée. 
 
2.3.1.3. – Les conditions de travail

une restauration de qualité

Comment, il n’est pas frais mon poisson ! (Ordralfabétix)
Objectifs
  • Utiliser un maximum de produits frais au restaurant scolaire. 
Production
  • Acheter des produits frais, au meilleur prix, le plus souvent possible, pour pérenniser le repas d’excellence au Lycée de l’Arc. 
  • Utiliser le plus possible les circuits d’approvisionnements courts. 
  • Cuisiner un maximum de plats à partir de ces produits frais. 
Evaluation
  • Calculer le taux : du nombre de plats élaborés à partir de produits frais par semaine / le nombre de plats élaborés par semaine.
 
La ruée sauvage !  
Objectifs
  • Limiter le temps d’attente pour se restaurer à la pause méridienne. 
Production
  • Optimiser l’étalement des horaires de sortie de cours des élèves à 11h, 11h30, 12h et 12h30 pour éviter une surcharge au restaurant scolaire. 
  • Rationnaliser avec le nouveau restaurant le passage des élèves.  
  • Pérenniser l’horaire de passage des élèves du lycée Briand à 12h30. 
Evaluation
  • Evaluer le temps d’attente d’un élève avant de manger. 
  • Mesurer le temps entre le début de l’attente et la sortie du restaurant.
 

          -     lycée de l’Arc « morne bâtiment »

Objectifs
  • Sortir notre environnement visuel et sonore de sa morosité fonctionnelle. 
Production
  • Changer de sonneries 
  • Repeindre des pans de mur dans les couloirs avec des productions d’élèves, sur présentation d’une maquette et avec une durée de vie limitée. 
Evaluation
  • Organiser un vote des élèves, agents et enseignants pour désigner la représentation la plus appréciée.
 
  • Une répartition harmonieuse des salles Solidarité avec les professeurs SSF (Sans Salle Fixe) !  
Objectifs
  • Permettre à chaque enseignant de pouvoir enseigner dans une salle adaptée à son effectif et à sa pédagogie. 
  • Etre équitable, certains changent 8 fois de salles pour 12 heures de cours, d’autres jamais… 
Production
  • Exclure les cours à plus de 26 élèves des salles à 4 baies, en limitant à 14 le nombre de tables doubles dans ces salles. 
  • Equiper un maximum de salle avec des tables individuelles, plus modulable. 
Evaluation
  • Vérifier régulièrement la dotation des salles 
  • Vérifier le taux d’occupation des salles à 5/6 baies 
  • Au moins 20 grandes salles au lycée
  • Moins de 15 divisions à 35 élèves prévues à la D.G.H. 2017
 

          -    L’utopie numérique

L’Utopie numérique !  
Objectifs
  • Permettre à chaque enseignant de pouvoir enseigner avec un outil numérique performant. 
Production
  • Permettre à un enseignant d’avoir deux sessions ouvertes simultanément sur deux postes, ou disposer de la possibilité de se déconnecter à distance sur le réseau… 
  • Créer une session non attribuée sur l’ordinateur en salle des professeurs pour pouvoir consulter Educ’Horus sans ouvrir de session personnelle (cf. ligne au-dessus). 
  • Equiper le lycée d’un débit internet à la hauteur de ses besoins. (à quantifier). 
  • Equiper chaque salle d’une station numérique (Ecran + clavier) accessible par le professeur sans contorsion et en restant face aux élèves. 
  • Disposer de la possibilité d’utiliser un ordinateur hors réseau en cas de panne, l’ordinateur ne servant qu’à lire un D.V.D. ou une clé U.S.B. 
Evaluation
  • Créer un registre des problèmes numériques accessible et consultable.
 

2.3.2. – Des actions fédératives

 
2.3.2.1. – journée de prévention en seconde : mardi 21 novembre 2016
Objectifs :
  • Sensibiliser les élèves par l’intermédiaire de plusieurs intervenants lors d’une journée de prévention sur les conduites à risques.
Descriptif du projet :
  • Législation sur les drogues : les drogues et la loi
  • Sécurité Routière
  • La LICRA – antisémitisme
  • L’homophobie, L.G.B.T. formation
  • La prévention des conduites addictives
  • Sensibiliser aux risques auditifs liés à l’écoute de musique amplifiée
  • Les dangers d’Internet et les réseaux sociaux
  • Le don d’organes
  • Service Pénitentiaire d’Insertion et de Prévention
 
2.3.2.2. – Journée de l’orientation en cycle terminal – vendredi 15 décembre 2017
Objectifs :
  • Sensibiliser et informer les élèves sur les procédures d’orientation et sur les projets professionnels.
 
Descriptif du projet :
  • Présentation des B.T.S. transport et prestation logistique et B.T.S. Assistant de gestion
P.M.E./P.M.I. - lycée Ismaël Dauphin à Cavaillon
  • Présentation C.P.G.E. - lycée Mistral à Avignon
  • Présentation des études de médecine – faculté médecine Marseille
  • C.F.A. de Vaucluse
  • Présentation de différentes formations de l’U.A.P.V. (C.P.G.U. mathématiques, licence prépa, métiers liés aux études de géographie) de l’Université d’Avignon (convention).
  • Présentation du B.T.S. Management des Unités Commerciales – lycée de l’Arc à Orange
  • Métiers de l’ingénieur – I.E.S.F. M. Borde
  • Métiers de l’armée (air, terre, marine, légion) de la police et de la gendarmerie
  • Présentation des B.T.S. comptabilité et gestion des organisations, B.T.S. informatique, B.T.S. Négociation et Relation Client, B.T.S. Assistant Manager et Diplôme Comptabilité Gestion – lycée Théodore Aubanel à Avignon
  • Présentation des B.T.S. Assistant de Gestion P.M.E./P.M.I., B.T.S. Assistant Manager et B.T.S. Services et Prestations des secteurs sanitaire et social – Lycée Victor Hugo à Carpentras Pratiques attendues et production des jeunes :
  • Prévenir, orienter, informer.
 
2.3.2.3. – Activités de la M.D.L. et du C.V.L. : carnaval – bal de promotion – vente de roses le 14/02
 
2.3.2.4 – Journée de la citoyenneté en première (cf. ouverture citoyenne)

 

2.3.3. – Des actions favorisant l’implication des élèves « agir pour l’autre »

2.3.3.1. – Participer à des compétitions, des concours : actions liées aux prix littéraires, aux différentes sollicitations de l’institution (olympiades, concours général, challenges…) compétitions sportives, etc.
 
2.3.3.2. – Participer à la vie de l’établissement – former les délégués 
La journée de formation des délégués se déroulera en novembre 2017. Il s’agit de former les délégués nouvellement élus à leur mission et à leurs fonctions pour être de véritables représentants démocratiques.
La formation consiste à :
  • Savoir prendre la parole
  • Connaître le fonctionnement du lycée
  • Etudier des mises en situation lors de conseils de classes et d’autres instances
  • Echanger avec la Direction et d’autres personnels
 
2.3.1.3. Former aux premiers secours
Objectifs :
Permettre à des lycéens ayant une pratique ouverte vers le monde associatif, d’avoir une certification en matière de sécurité.
 
Descriptif du projet :
Cette formation se déroule sur 8 heures de face à face pédagogique pour un auditoire de 8 à 10 personnes maximum.
Elle est animée par un moniteur des premiers secours (infirmière).
Elle s’articule en huit parties :
  1. La protection
  2. L’alerte
  3. Le malaise
  4. La perte de connaissance
  5. L’arrêt cardiaque et utilisation du défibrillateur externe automatisé
  6. L’obstruction des voies aériennes
  7. Les brûlures, les plaies, les hémorragies, les traumatismes des os et des articulations 8) Cas concrets et synthèse
 
 
Pratiques attendues et production des jeunes :
  • Dans le cadre de l’option de spécialisation E.P.S., les élèves ont des compétences à acquérir dont celle sécuritaire. Il nous semble intéressant qu’ils puissent avoir une certification en secourisme, qui leur permettra ainsi d’agir lors d’un incident survenu au cours de leur pratique.
  • Le réinvestissement pourrait être fait sur du long terme et à différents niveaux de pratiques sociales.
 

3 – A PARTIR DE PROJETS FAVORISANT L’OUVERTURE DU MONDE

3.1. – L’ouverture économique

3.1.1. – Les liens avec l’entreprise

3.1.1.1. – Mini entreprise
Dans le cadre de la classe de seconde P.F.E.G. Mini Entreprise, les mini-entrepreneurs participent chaque année aux championnats régionaux des Mini Entreprises-E.P.A. organisé par « Entreprendre Pour Apprendre ».
Les meilleurs projets régionaux participent ensuite au championnat national et les vainqueurs, lycéens ou post-bac, représentent la France au championnat européen.
 
3.1.1.2. – Challenge entreprise en B.T.S.
Dès la classe de B.T.S. 1ère année, une phase d’information autour de la création d’entreprise est mise en place. Dans une deuxième phase, les étudiants sont mis en situation d’entrepreneurs et notamment de créateurs d’entreprise dans le cadre d’un challenge dont l’issue est la présentation devant un jury en fin de premier semestre de la 2ième année.
Organisés en groupe, les étudiants doivent être porteurs de projets innovants dont le thème est imposé chaque année. En 2016/2017, le marché du mono-produit est traité. 
A cette occasion, l’objectif est de faire prendre conscience à nos jeunes qu’ils peuvent être acteurs de leur propre avenir.
Les compétences développées sont nombreuses : les responsabiliser, leur donner confiance en eux, et leur faire relever des défis.
  • Leur apprendre à gérer des projets : repérer des opportunités, trouver et réunir des moyens, exploiter ces opportunités.
  • Leur faire appréhender la réalité du leadership et du collaboratif (convaincre, négocier, piloter, organiser, décider, s’entourer, manager) et les grandes lignes de la structuration d’un projet dans sa dimension économique, ce qui permet in fine de les inciter à oser prendre des initiatives.
  • Leur apprendre à communiquer et à prendre du recul.
 
3.1.1.3. – Visite d’organisation locale
Dans le cadre des relations écoles-entreprise, l’élève effectue lors de son parcours scolaire au lycée, au cours des trois niveaux (seconde, première et terminale) une visite d’une organisation locale telle qu’une entreprise, une association ou une collectivité locale. Pour ce faire, les organisateurs se rapprochent des réseaux locaux. Il s’agit de découvrir, via le terrain, le monde professionnel et de comprendre le fonctionnement d’une entreprise et de ses différents services ainsi que l’environnement économique.
 

3.1.1.4.-Participation d’étudiants à des parcours « learning by doing », les entrepreneuriales 

Objectifs :
  • Développer l’esprit d’entreprendre
  • Intégrer la réalité du monde de l’entreprise
  • Travailler en équipe
 
Cible
  • étudiants de B.T.S.
Période
  • année scolaire d’octobre à avril
Modalités d’action :
  • Les étudiants, lors d’une soirée, proposent leur projet ou leurs compétences
  • Création de groupes de projet
  • Travail collaboratif et réunion une fois par mois avec les parrains
Evaluation :
  • Valorisation du parcours dans le cursus
  • Exposé oral devant un jury
 

3.1.2. – Les liens avec les associations locales : l’économie sociale et solidaire

3.1.2.1. – Participer à la vie associative
Objectifs :
  • Rendre l’élève acteur de la cité et donc citoyen
  • Rendre l’élève responsable
  • Développer l’esprit de solidarité
  • S’immerger dans le monde social, apprendre à s’y investir
Cible
  • classe de seconde et prolongement en groupe en première
Période
  • entre février et juin sur trois périodes de 2 heures en dehors des heures de cours
Lieu
  • dans des associations locales
Modalités :
  • Constituer une liste de partenaires potentiels (restos du cœur, asso sportives, soutien scolaire…) et s’appuyer sur les réseaux des élèves
  • Nécessité de signer une convention lycée/association
Evaluation
  • Production visuelle
  • Récompense en publiant la vidéo sur le site du lycée
  • Restitution du groupe plus travail à rendre (affiches, communication…)
 
3.1.2.2. – Développer l’aptitude des élèves à communiquer dans le milieu professionnel 
Objectifs :
  • Découvrir, comprendre les codes de la communication professionnelle : écoute orale, verbale et non verbale
  • Les préparer aux épreuves orales, aux entretiens d’embauche
  • Les aider à la recherche d’emplois (saisonniers d’étudiants)
Cible
  • classe de première
Période
  • début année scolaire d’heure A.P. et vie de classe
Modalités d’action
  • pilotage par une enseignante
  • faire intervenir des professionnels des ressources humaines
  • faire passer des tests de personnalité
  • travailler sur les méthodologies et les lettres de motivation
  • s’entraîner aux entretiens de recrutement
  • adopter une attitude adaptée (tenue, langage…..)
 

3.1.3. – Forum des métiers intervention des professionnels 

  • Organisé au sein du lycée, lors d’une journée au mois de décembre, le forum des métiers a pour but de fournir aux élèves des classes de 1ère et terminale, une meilleure connaissance du monde professionnel et des emplois du bassin notamment. 
  • Cette manifestation favorise une orientation choisie. 
  • Les anciens élèves, les parents d’élèves et les partenaires extérieurs, en relation avec le lycée, sont sollicités pour intervenir auprès des élèves.
 

3.2. – L’ouverture internationale

3.2.1. – ESABAC 

  • Renforcer le pôle linguistique du lycée, en particulier en italien. Donner une plus-value à l’investissement des élèves de la section européenne, en valorisant leur parcours grâce à l’obtention de l’ESABAC. Intensifier la voie européenne.
  • Développer la connaissance du territoire local dans le cadre du cahier des charges ALCOTRA et améliorer la connaissance des débouchés de formation dans l’enseignement supérieur, poursuite d’études, action en partenariat avec l’université d’Avignon (cf. C.V.L.A. « au fil de l’eau »).
  • Les échanges ont lieu avec des classes de seconde et les classes de première et terminale lors de deux périodes de l’année scolaire.
 
3.2.2.– Les appariements
3.2.2.1. – Rastatt 
Visée linguistique
  • un entrainement en situation réelle à la compréhension et à l’expression orale, ainsi qu’un développement de la compréhension écrite à travers une expérience de la vie quotidienne en Allemagne.
  • L’expression écrite sera également travaillée grâce à la tenue d’un livret de voyage.
Visée culturelle :
  • Découverte et/ou approfondissement de la vie quotidienne en Allemagne et des différences culturelles, en particulier concernant le système scolaire.
  • Exploration géographique, historique et culturelle de la ville de Rastatt et de sa région.
Visée humaine :
  • Favoriser les relations internationales et solliciter le travail commun des binômes sous différents angles.
  • Apprendre à vivre en collectivité et à s’ouvrir à un autre mode de vie, propre à une culture différente.
Public visé : élèves de 2de et 1ère
Dates de l’échange : chaque année au printemps

 
3.2.2.2. – Trapani
Objectifs linguistiques et civilisationnels :
  • Connaissance du pays dont nous étudions la langue par immersion directe ; réactivation des acquis et renforcement des compétences linguistiques et culturelles.
  • Recherche de son identité à partir des héritages communs qui nous unissent et de ces différences qui nous complètent.
Objectifs de savoir-être et savoir-devenir :
  • Affirmation de soi dans le respect de l’autre 
  • Développement de la réflexion personnelle dans le projet Grandir Européen.
Public visé :
  • Elèves italianisants de première et de terminale (hors classes ESABAC et Euro)
Dates des échanges :  printemps 2018
Travaux effectués
  • Affiches exposées dans les deux lycées pour la « Journée de l’Europe »
 
3.2.2.3. – Barcelone
Projet interdisciplinaire, espagnol et provençal, autour des langues.
Les sections d'espagnol et de provençal bénéficient d'un échange dans le cadre d’un appariement avec un établissement de Barcelone.
Cela permet d’établir des contacts avec des correspondants, de découvrir une autre culture et d’approfondir les apprentissages linguistiques.
Un voyage est organisé chaque année dans la cité catalane. Puis les espagnols sont reçus à Orange.  Il renforce nos liens avec les lycéens espagnols et permet de progresser dans une ambiance d'ouverture et de citoyenneté.
Objectifs :
  • Faire bénéficier les élèves qui étudient l’espagnol et/ou le provençal d’un appariement de notre lycée avec un établissement espagnol de Barcelone depuis trois ans.
  • Connaissance du mode de vie ainsi que du système scolaire espagnol et immersion linguistique par le biais d’un échange.
  • Mise en contact et échanges des élèves avec leurs correspondants espagnols tout au long de l’année.
  • Découverte des spécificités culturelles d’une région : la Catalogne.
 
3.2.2.4. - Chilliwak
En 2018, un échange aura lieu avec notre partenaire canadien, pérennisé depuis 6 ans en de bons termes de partenariat pour les élèves d’une génération du lycée (ouverte aux premières, terminales, de 2017/2018).
L’échange linguistique et culturel avec Chilliwak, en CB au Canada, a lieu tous les deux ans depuis 8 ans. 
Les élèves qui ne sont pas inscrits dans une option qui nécessite un voyage scolaire annuel et qui fait partie des conditions d’obtention du bac tels que classes Euro, Esabac, et option sport, peuvent postuler pour ce voyage.
Une lettre de motivation est exigée ainsi qu’un niveau en anglais qui permet de participer à l’échange dans de bonnes conditions.
Pendant presque 15 jours, les élèves sont en immersion linguistique et assistent à des cours à l’école de leurs correspondants au Canada. Il y a également des visites culturelles.
Il s’agit d’un échange, donc l’élève reçoit le jeune canadien pendant 10 jours chez lui.

 

3.2.3. – L’Europe et le monde

3.2.3.1. – Projet Erasmus +
L’établissement, fort du résultat très positif enregistré à l’issue du partenariat stratégique conduit de 2014 à 2016 avec 5 partenaires, souhaite s’inscrire dans la durée sur ce type d’action. Une classe de 2nd, dite ERASMUS + est envisagée à la rentrée 2017. Une équipe pédagogique s’est déjà beaucoup mobilisée pour répondre à l’appel d’offre et a constitué une candidature pour obtenir le soutien de l’Europe, sur le thème du « développement durable » dénommé H.O.P.E. L’acceptation de notre candidature nous permettra d’inciter un groupe d’élèves à réfléchir sur un ensemble de thématiques complémentaires et interdisciplinaires, dans la cohérence des conclusions de la COP21. 3 établissements partenaires sont associés, un en Italie (CUNEO), un en Allemagne (NEUSTERLITZ) et un en Espagne (BARCELONE).
Les élèves de la classe de 2nd poseront les bases des réflexions tout au long du premier trimestre et pourront échanger lors de la première semaine commune du projet, prévue en janvier 2018 à Orange. Cette semaine verra l’accueil des groupes partenaires, une trentaine de personnes et mettra le lycée aux couleurs de l’Europe. Les élèves d’Orange bénéficieront d’un déplacement chez les partenaires étrangers, par groupe de 6, accompagnés de 2 enseignants. Ils alterneront travaux préparatoires et échanges sur place. Deux groupes complémentaires bénéficieront d’un déplacement à l’étranger en classe de 1ère et tous assureront la synthèse du travail des deux ans, pour arriver au rapport final qui sera acté par la commission européenne.
Ce projet est un axe prioritaire dans l’ouverture internationale que privilégie l’établissement, d’autant qu’il a la particularité de permettre des déplacements qui n’impactent ni les familles, ni le budget de l’établissement. Il permet en outre d’impliquer toutes les disciplines autour d’un thème fédératif.

 
3.2.3.2. – Europe 27 
Public concerné
  • Cette classe s'adresse à tous les élèves intéressés par l'histoire, l'art, la culture d'une manière générale car ce projet vise à faire découvrir ce qui, à travers le temps, a construit progressivement l'identité européenne. 
  • Cette classe s'adresse également à ceux qui se passionnent aussi pour l'actualité car les caractéristiques et les enjeux actuels des territoires européens sont abordés.
Objectifs
Classe à triple dimension :
  • Culturelle : Découvertes des spécificités culturelles de grandes régions européennes visitées en liaison avec les programmes d'histoire, de géographie et de sciences économiques et sociales (2017-2018 : Europe du Nord)
  • Européenne : Ce projet de classe permet de faire découvrir aux élèves les valeurs européennes sur lesquelles l'Union Européenne s'est élaborée mais aussi d'approcher les réalités économiques de grands pôles européens ou de grandes régions européennes dans le contexte actuel de mondialisation (métropoles, régions transfrontalières, façades maritimes)  
  • Ouverture internationale : Les partenariats possibles avec les professeurs de langues donnent à cette classe à projet une ouverture à l'international.
Production
  • Les élèves doivent tout au long de l'année travailler sur des sujets afin de produire des exposés qui leur permettent de réutiliser les connaissances apprises pendant le séjour 
  • Par ailleurs, afin de préparer leur séjour pédagogique, il leur est demandé de réaliser des recherches pour assurer la présentation d'un monument ou d'une œuvre d'art pendant le séjour.
Évaluation 
  • L'évaluation du travail des élèves est réalisée en fin d'année car la production d'exposés est soutenue (à la manière des TPE) et notée, devant le groupe et les professeurs accompagnateurs.
Conclusion
  • Ce projet extrêmement fédérateur pour la classe offre la possibilité de travailler les programmes dans des conditions différentes (sur sites) grâce au voyage d'étude et de se préparer dès la seconde aux exigences de la première (autonomie dans les recherches et exposés oraux en fin d'année).
 
3.2.3.4. – Barcelone/Provence : sur les pas d’un écrivain 
Un séjour à Barcelone est organisé sur les pas du protagoniste du roman étudié. Ce voyage donne l’occasion aux élèves de rencontrer l’auteur à la librairie française de Barcelone.
Ce projet s’élargira aux classes de seconde en 2017/2018 dans le cadre d’échanges interdisciplinaires avec M. POITAVIN, professeur de Provençal.

 
3.2.3.5. – Atelier langue et culture chinoises
Proposer aux élèves une initiation à la langue chinoise (écrit et oral) pour arriver à établir des bases de discussions pratiques, ainsi qu’une découverte de faits culturels (calligraphie, histoire, coutumes, cuisine, etc.).
 
3.2.3.6. – Atelier interreligieux
Proposer aux élèves une découverte et/ou un approfondissement des quatre grandes religions du monde, présentes en France et en Europe (judaïsme, bouddhisme, christianisme, islam), d’un point de vue culturel, à partir d’extraits fondamentaux des textes sacrés (lus et expliqués), de documents annexes et de rencontres avec des représentants religieux officiels.
 
3.2.3.7. – Théâtre en anglais
Objectifs :
  • Développer les stratégies de réception en compréhension de l’oral.
  • Comprendre une interaction entre locuteurs natifs.
  • Découvrir ou approfondir des éléments culturels par le biais du théâtre.
Public visé :
  • Classes de terminales en priorité.
 
3.2.3.8. – Les échanges épistolaires
Echanges de lettres avec des élèves de la Chicago Richards High School, Illinois, et de la Council Rock High School, Pennsylvania.
Objectifs :
  • Entretenir une correspondance régulière avec des locuteurs natifs.
  • Donner des informations sur des sujets de son environnement courant.
  • Structurer sa production écrite.
Public visé :
  • Deux classes de secondes
 

3.3. – Pour une plus grande ouverture culturelle, artistique et scientifique

3.3.1. – « Les voix de l’Arc »

3.3.1.1. – Classe de seconde « Jean Vilar »
Objectifs : 
  • Par une confrontation avec l’écriture contemporaine, le spectacle vivant et la mise en espace, les élèves pourront étendre le champ de leurs connaissances culturelles et révéler leurs capacités créatives.
  • Par cette approche, l’écriture contemporaine porteuse d’un regard sur la société et les problèmes auxquels elle est confrontée permettra d’ouvrir et de nourrir une réflexion sur la citoyenneté et le vivre ensemble.
  • Par l’implication et la sollicitation de chacun des élèves à chaque étape du projet, on contribuera à éviter la tentation de décrochage scolaire pour les plus fragiles d’entre eux.
Descriptif du projet :
  • Il s’agira d’aller d’une sensibilisation à la lecture oralisée à partir de textes (notamment de Laurent MAUVIGNIER) à une approche de la création théâtrale contemporaine à travers des représentations (3 : théâtre du Chêne Noir et Scène Nationale de la Garance) et la rencontre d’acteurs et de metteurs en scène. 
  • On prendra en outre appui sur des textes pour impliquer les élèves dans le projet, par un travail de mise en espace qui sollicitera leur imagination créative et leur réflexion.
Pratiques attendues
  • Lecture à la table.
  • Débats sur les spectacles vus.
Production : 
  • Comptes rendus à partir des débats sur les spectacles vus.
  • Lectures théâtralisées d’extraits de pièces.
 
3.3.1.2. – Classe de seconde : Histoire et culture des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée
Objectifs :
  • Permettre à nos élèves de développer un réel intérêt pour l’art, l’histoire et le patrimoine.
  • Sensibiliser nos élèves aux cultures et civilisations antiques, grecque et romaine ainsi que médiévales, à la richesse de leurs héritages (littérature, arts, urbanisme et architecture)
  • Approfondir les programmes de lettres, histoire, langues anciennes en seconde dans le cadre des heures d’A.P.
Dimension : cette classe à une triple dimension
  • Culturelle : découvrir et comprendre les influences mutuelles et les spécificités culturelles des grandes civilisations de l’Europe et de la Méditerranée de l’Antiquité au Moyen-Age.
  • Européenne : ce projet de classe permet de faire comprendre aux élèves que notre culture européenne est le fruit de multiples échanges et héritages.
  • Ouverture internationale : le partenariat des professeurs de langues de cette classe donne à ce projet une ouverture à l’international.
 
Public
  • Tous les élèves de seconde intéressés par l’histoire, l’art (l’architecture, la peinture), le patrimoine, la littérature, l’italien, le latin, le grec, etc. donc la culture.
Modalités :
  • Des visites de musées (MUCEM, Arles Antique, Fabre, Calvet) et un séjour dans une grande région européenne sont organisés.
Production :
  • Tout au long de l’année, les élèves travaillent sur des sujets afin de produire des exposés qui leur permettent de réutiliser les connaissances apprises pendant les sorties et le séjour.
  • En fin d’année, les élèves traiteront un sujet de leur choix devant le groupe et les professeurs accompagnateurs afin de les préparer au mieux à l’épreuve de TPE du baccalauréat.
 
3.3.1.3. – Langues et culture de l’antiquité
Objectifs : 
  • Objectif global : Sensibiliser et développer l'apprentissage des langues romanes (français, espagnol, catalan, italien) par l'apprentissage du latin, du grec et du provençal.
  • Objectif linguistique : faire des passerelles entre les langues de la méditerranée.
  • Objectif de civilisation : établir des ponts entre la civilisation latine, provençale, française et la romanité. 
  • Objectif syntaxique et lexical : établir des panneaux linguistiques pour découvrir l'histoire de nos langues, parentés, étymologie, évolutions. Renforcer ses connaissances en orthographe française. 
Production :
  • Affichages dans le couloir : écrivains de la Méditerranée, de l'Antiquité à nos jours.
  • Développer avec les élèves un repas méditerranéen avec la cantine du lycée. 
Evaluation : 
  • Compte rendu écrit et vidéo sur la Provence Méditerranéenne : Arles, Orange, Nîmes.
  • Evaluation sur les différentes sorties culturelles : musée gallo-romain de Fourvières, CIRDOC (Béziers), musée gallo-romain de Vienne. 
  • Evaluation toute l'année en lettres classiques et provençal sur les apprentissages.
  • Petits ateliers théâtre : provençal, latin, grec pour favoriser l'oralité.
Modalités : 
  • Les élèves de seconde qui ont choisi « langues et culture de l’antiquité » peuvent intégrer la classe à projet 
 
3.3.1.4. Langue et culture occitanes
Objectifs :
  • Améliorer son expression orale : s’exprimer en provençal en situation pour acquérir le niveau A1.
  • Développer sa communication lors des épreuves orales : acquérir des réflexes langagiers en situation
  • Découvrir la littérature provençale par le jeu théâtral
  • Trouver son autonomie dans un travail d’équipe
  • S’ouvrir au monde et développer une citoyenneté européenne responsable et civique par la latinité.
Descriptif du projet
  • La comédienne et intermittente du spectacle Léa COULANGES, du Vaucluse, intervient sur 26 séances de théâtre pendant les cours de provençal. Un spectacle final sera organisé, au lycée de l’Arc, à Orange, autour du répertoire local.
Les élèves de secondes et de premières inviteront les collégiens de troisième pour une représentation théâtrale. Ainsi la liaison collège/lycée reste assurée pour leur apprentissage linguistique.
Pratiques attendues et production des jeunes 
  • Produire un spectacle en avril organisé au lycée de l’Arc autour du répertoire local.
  • Passer un oral type bac, en provençal sur le sujet « espaces et échanges »
  • Réaliser des panneaux sur le thème « provençal et théâtre » au lycée de l’Arc Modalités :
  • Les élèves qui ont choisi provençal en seconde peuvent intégrer la classe à projet langue et culture occitanes
 
3.3.1.5. – L’option théâtre
  • L’option théâtre se fonde sur deux activités complémentaires pour une meilleure approche du théâtre : 
  • Ecole du spectateur 
    • En obligatoire : quatre sorties annuelles. Les spectacles sont choisis essentiellement dans la programmation de la Scène Nationale de Cavaillon, partenaire culturel de l’option. Des rencontres avec les acteurs et les metteurs en scène sont organisées aussi souvent que possible.
    • En facultatif : 
      • Week-end à Paris comportant au moins deux représentations théâtrales et la visite d’un lieu de spectacle.
      • Fréquentation du festival d’Avignon.
      • Prolongement : l’école du spectateur peut donner lieu à un approfondissement sous forme d’interviews pour que les élèves intéressés dans le cadre d’une association avec Radio Mix puissent présenter la totalité de leur travail.
 
  • Pratique théâtrale
    • Travail corporel et spatial à partir de textes ou de pièces choisis en fonction d’un programme annuel.
    • Représentations à la fin de l’année scolaire à la Scène Nationale de Cavaillon dans le cadres des « prémices » et dans d’autres lieux comme le théâtre de l’Astrolabe, pour que les élèves puissent présenter la totalité de leur travail.
 
  • L’épreuve du baccalauréat 
  Pour les élèves des classes de terminale, les trois heures de pratique théâtrale sont   complétées par une heure de théorie.
 
3.3.1.6. – A la découverte de l’opéra
Objectifs :
  • Permettre à des élèves, parfois issus d’un milieu modeste ou d’une autre culture, de découvrir l’art lyrique dans une approche pluridisciplinaire en liaison avec l’environnement culturel.
  • Découverte des métiers du théâtre vivant.
  • Permettre aux élèves des sections européennes, ESABAC et littératures en langues étrangères d’approfondir leur connaissance des cultures européennes : en allemand, anglais, et italien.
Descriptif du projet :
  • Histoire de l’opéra dans son contexte politique et social, principalement au XIXème siècle, en liaison avec la littérature et les autres disciplines artistiques.
Etude des ouvrages : travail sur l’adaptation d’œuvres littéraires en livrets d’opéras (en fonction des programmations des Chorégies d’Orange et des opéras de Marseille et Avignon).
  • Etude des personnages et des voix.
  • Travail sur la mise en scène et la voix.
Pratiques attendues et production des jeunes
  • Travaux dans le cadre des cours d’histoire, de D.N.L., de littératures françaises, italienne et anglaise.
  • Emissions sur radio MIX, la radio étudiante, notamment interviews pendant les Chorégies d’Orange.
  • Mise en espace et travail de la voix avec des intervenants extérieurs et les équipes enseignantes.
  • Participation aux spectacles scolaires dans le cadre des Chorégies.
 
3.3.1.7. – Lycéens au cinéma
Trois projections de films d’une sélection nationale, en salle, avec accompagnement pédagogique. Interventions d’un professionnel à la demande.
 


 
3.3.1.8. – Création audiovisuelle en seconde
Projet interdisciplinaire : français, cinéma et culture régionale.
Objectifs :
  • Sensibiliser et initier à l’audiovisuel par l’analyse et la pratique, 
  • Apprentissage du travail en équipes dans la réalisation d’un projet (tolérance, écoute de l’autre, défense de son propre point de vue).
  • Développement de l’esprit critique face aux images fixes et aux images en mouvement.
  • Expérimenter l’élaboration d’un film court dans toutes ses étapes (écriture, tournage, montage).
  • Réfléchir aux images nous environnant, dans une perspective actuelle et historique.
  • Ouverture et sensibilisation à la culture par la fréquentation d’œuvres photographiques et filmiques.
Descriptif du projet
  • Il s’agit de donner accès et de favoriser la curiosité et l’appétence pour la culture dans un territoire faiblement équipé en structures culturelles et dans un bassin aux caractéristiques socioprofessionnelles défavorisées.
  • Les élèves recevront une formation aux techniques de l’image (fixe et en mouvement) accompagnés par des intervenants professionnels.
  • Ils participeront à un événement culturel régional d’envergure (FIFA Aubagne).
  • Les élèves seront amenés à affirmer leur discours critique sur des œuvres filmiques contemporaines (fréquentation de la salle de cinéma labellisée « arts et essai » - programmation en fonction de l’actualité des sorties, en dehors du dispositif « lycéens et apprentis au cinéma »).
  • La responsabilisation de l’élève sera développée : l’organisation, la logistique, la prise de contact et le suivi avec l’intervenant seront à réaliser par des équipes de tournage.
  • Les différentes productions seront diffusées en interne (projections, expositions, site web de l’établissement).
  • Différents dispositifs pédagogiques seront à l’œuvre : écriture individuelle, écriture et réalisation collectives. Des rencontres avec des professionnels de l’audiovisuel (réalisateurs, chef opérateur, scénariste ou critique) sensibiliseront à la dimension professionnelle de différents domaines du champ audiovisuel.
Profil des élèves :
  • Motivation pour les arts visuels et le cinéma en particulier
Goût pour la création et la créativité
  • Esprit d’équipe
  • Ouverture d’esprit et curiosité
 
Pratiques attendues et production des jeunes :
  • Elaboration et production sous forme écrite d’un discours critique argumenté sur les films vus en salle. Rayonnement possible à travers la radio du lycée, le site web de l’établissement.
  • Créations écrites, audio, filmées sur un lieu de médiation scientifique (Naturoptère de Sérignan du Comtat).
  • Conception et réalisation de tourné monté dans le cadre d’une visite de formation au Cep d’Oc (Aix en Provence).
  • Exposition de photos prises par les élèves (conception, prise de vue, accrochage).
  • Elaboration et réalisation d’un photo-roman en équipe.
  • Elaboration et réalisation en équipe d’un court-métrage.
 
3.3.1.9. – Les langues et cultures antiques
Objectifs :
  • Approfondir la connaissance de la langue et de littérature françaises à travers l’apprentissage des langues gréco-latines.
  • Acquérir une meilleure compréhension de notre héritage culturel humaniste en s’intéressant à son origine à travers les textes de l’Antiquité.
  • Appréhender la notion de citoyenneté européenne, en relation avec le projet « autour de l’Arc », par la connaissance des monuments et des textes grecs et romains.
Intérêt :
  • Rentabiliser cet apprentissage et les efforts fournis en choisissant cette option facultative au bac (coef. 3 - seuls les points > à la moyenne sont pris en compte).
  • Selon le cursus choisi, préparer l’orientation post-bac.
Public visé :
  • Tout élève peut décider, quelle que soit sa classe, de choisir cette option en seconde, qu’il ait pratiqué ou non ces langues au collège.
 
3.3.1.10. -  Langue romane et de la Méditerranée
Objectifs : 
  • Objectif global : Sensibiliser et développer l'apprentissage des langues romanes (français, espagnol, catalan, italien) par l'apprentissage du latin, du grec et du provençal.
  • Objectif linguistique : faire des passerelles entre les langues de la méditerranée.
  • Objectif de civilisation : établir des ponts entre la civilisation latine, provençale, française et la romanité. 
  • Objectif syntaxique et lexical : établir des panneaux linguistiques pour découvrir l'histoire de nos langues, parentés, étymologie, évolutions. Renforcer ses connaissances en orthographe française. 
Production : 
  • Affichages dans le couloir : écrivains de la Méditerranée, de l'Antiquité à nos jours.
  • Développer avec les élèves un repas méditerranéen avec la cantine du lycée.
Evaluation :
  • Compte rendu écrit et vidéo sur la Provence Méditerranéenne : Arles, Orange, Nîmes.
  • Evaluation sur les différentes sorties culturelles : musée gallo-romain de Fourvières, CIRDOC (Béziers), musée gallo-romain de Vienne. 
  • Evaluation toute l'année en lettres classiques et provençal sur les apprentissages.
  • Petits ateliers théâtre : provençal, latin, grec pour favoriser l'oralité. 

3.3.2. – Prix et actions littéraires

3.3.2.1. – Première chance à l’écriture 
Présentation du prix
Mis en œuvre par « Expressions Littéraires Universelles », ce prix littéraire unique a été créé en 2006 par la maison d’édition « Elan Sud » en partenariat avec le lycée de l’Arc et Radio Mix ; il a pour vocation de récompenser le manuscrit d’un « jeune » romancier résidant en PACA qui n’a jamais été édité. 
A la clef pour ce dernier, un contrat d’édition et une campagne publicitaire pour assurer la promotion du roman et lancer sa carrière littéraire.
Public visé : 
Une classe de seconde ainsi que tous les élèves volontaires de la seconde à la terminale. Chacun devient membre du jury qui décerne le prix ; ce comité de lecture est également constitué par des adultes (représentants d’« Elan Sud », auteurs, journalistes, libraires, responsables d’encadrement au lycée et enseignants). Les lycéens représentent 70 % des voix lors du vote final.
Objectifs :
  • Susciter le goût de la lecture et éveiller l’intérêt pour l’écriture littéraire.
  • Développer un regard critique sur un « texte brut » (les trois tapuscrits en compétition sont sélectionnés par le comité de lecture de la maison d’édition « Elan Sud » - comité incluant le professeur de lettres référent du projet au lycée – pour assurer la qualité des textes soumis aux élèves).
  • Débattre pour défendre son point de vue de lecteur.
  • Mieux cerner la spécificité du genre romanesque.
  • Associer les lycéens au cheminement complet de l’écriture d’une œuvre littéraire (de sa genèse à ses diverses réécritures jusqu’à sa publication finale).
  • Mieux connaître le monde de l’édition et ouvrir l’environnement scolaire au monde littéraire professionnel au sens large.
  • Rencontrer le lauréat (au 2ème trimestre) et participer en fin d’année scolaire au salon de « l’Antre des livres » pour la remise officielle du prix après la publication du roman.
  • Engager les élèves dans un projet de classe, dans la vie de l’établissement et dans la vie culturelle locale.
 
3.3.2.2. – Prix « Victor Del Arbol »
Littérature étrangère espagnol + langue vivante approfondie – premières et terminales L.E.L.E. + L.V.A.
Objectifs :
  • Favoriser la lecture et l’écriture en langue étrangère.
  • Porter un autre regard sur un auteur et la création d’une œuvre littéraire.
  • Améliorer la qualité des compétences linguistiques en langue espagnole.
  • Développer des échanges multidisciplinaires.
Production :
  • Organisation d’un prix littéraire autour du roman en collaboration avec l’écrivain espagnol.
  • Création d’un atelier d’écriture en première et terminale L.E.L.E. et L.V.A.
  • Echanges numériques entre l’écrivain et les élèves (mails, visioconférences via Skype…).
  • Remise du prix en présence de l’auteur en tant que membre d’honneur du jury.
Après la remise des prix, présentation par l’auteur de son roman suivie d’une table ronde et d’une séance de dédicaces.
 
3.3.2.4. – Littérature et peinture au XIXe
Objectifs :
  • Permettre à nos élèves de développer un réel intérêt pour la peinture, la littérature et l’histoire.
  • Sensibiliser nos élèves aux courants artistiques et littéraires du XIXe.
  • Approfondir les programmes de lettres, histoire, en seconde dans le cadre des heures
 
Public :
  • Tous les élèves de seconds intéressés par : la littérature, la peinture, l’histoire… donc la culture.
 
Modalités :
  • Des visites de musées (sur Avignon : Calvet, Petit Palais/ Montpellier : Fabre) et un séjour (week-end dans une grande métropole française pour découvrir les collections d’un musée).
Le tout offre un intérêt en rapport avec le sujet travaillé.
Production :
  • Tout au long de l’année, les élèves travaillent sur des sujets afin de produire des exposés qui leur permettent de réutiliser les connaissances apprises pendant les sorties et le séjour.
  • En fin d’année, les élèves traiteront un sujet de leur choix devant le groupe et les professeurs accompagnateurs afin de les préparer au mieux à l’épreuve du baccalauréat de T.P.E.
 

3.3.3. – La culture scientifique

3.3.3.1. – atelier scientifique : culture in vitro – classe génome à l’école – 
« Sciences à l’Ecole » est un dispositif ministériel national qui œuvre pour le rapprochement des sciences enseignées dans les établissements de l’enseignement secondaire et celles pratiquées au quotidien par les acteurs du monde scientifique dans le cadre de l’enseignement supérieur.
Le lycée de l’Arc a été sélectionné dans le cadre du programme « génome à l’école », pour mener à bien un travail de recherche scientifique sur le génome de végétaux (peupliers, agrumes), en collaboration avec des acteurs du monde de la recherche (I.N.R.A., C.I.R.A.D., Genoscope, école de l’A.D.N.).
Objectifs :
  • Promouvoir la culture scientifique et technologique et renforcer le pôle scientifique du lycée.
  • Manifester le sens de l’observation, curiosité, esprit critique en approfondissant la démarche expérimentale.
  • Etablir des passerelles entre lycéens, chercheurs, universitaires et favoriser l’orientation vers les filières scientifiques.
  • Manifester de l’intérêt pour la vie publique et les grands enjeux de la société.
Descriptif du projet :
  • Durée initiale prévue : 3 ans
  • Public concerné : une classe de seconde, élèves étant inscrits à l’E.D.E. : « M.P.S. – génome à l’école », élèves de l’atelier « culture in vivo » à partir de l’année 2016/2017.
 
1er) Projet POPULUS :
  • Etude de la phénologie de deux populations de peupliers (cultivée et naturelle).
  • Etude du génome de différentes variétés de peupliers (populus nigra).
  • Réalisation de cultures in vitro de peupliers, mise en évidence du rôle des régulateurs de croissance.
  • Etude de caractère clonal d’une population.
  • Partenaires scientifiques : I.N.R.A. unité de sylviculture (Avignon et Orléans), Centre National de Séquençage et Génoscope (Evry).
 
2ème) Projet CITRUS :
  • Etude de la diversité des agrumes (genres Citrus, Poncirus et Fortunella).
  • Semis de porte-greffes d’agrumes à partir de croisements spontanés. -             Constitution d’une petite collection d’agrumes in vitro.
  • Création d’hybrides somatiques par fusion de protoplasmes.
  • Etude du génome de différentes souches, établissement des liens de parentés entre elles.
  • Partenaires scientifiques : C.I.R.A.D. (Montpellier), Muséum National d’Histoire Naturelle Jardin du Val Rahmeh (Menton) Centre National de Séquençage et Génoscope (Evry).
 
 
3.3.3.2. – Sciences et sismologie
A partir de la station sismique installée au C.D.I., les élèves de première font le traitement mathématique et scientifique des données récupérées.
 
3.3.3.3. – Chambre à brouillard
Note de présentation :
L’association « les amis du Visiatome » a offert à plusieurs lycées, dont le lycée de l’Arc, une chambre à brouillard en kit. Ce dispositif permet de visualiser la trajectoire de particules élémentaires telles que neutrons, électrons, créées lors de désintégrations de noyaux d’atomes, ou provenant du soleil (vent solaire), ou d’autres sources extraterrestres.
La chambre à brouillard a été montée principalement par un collègue enseignant, mais également par M. LAGUNA et par un groupe d’élèves de première scientifique, qui en ont fait le sujet de leur T.P.E.
Objectifs pédagogiques :
Principalement en classe de première (séries L, ES et S), dans le cadre du programme de sciences physiques :
  • Observation de particules émises lors d’une désintégration nucléaire (phénomène qui, sans la chambre à brouillard, serait inobservable).
  • Détermination de la nature de la particule émise (neutron, électron, etc.).
  • Mise en évidence du caractère aléatoire du phénomène de désintégration, par le comptage (répété plusieurs fois), du nombre de noyaux désintégrés pendant une certaine durée.
  • Observation du caractère radioactif de diverses roches et mesure de leur activité.
  • Observation d’une chaîne de désintégrations successives.
 
3.3.3.4. – Au fil de l’eau
Objectifs :
  • Sensibiliser les élèves à l’évolution de l’exploitation et de la mise en valeur de l’environnement : étude d’un territoire fluviatile à travers deux exemples mis en parallèle, les bassins versants du Rhône (Aygues, Ouvèze) et des rivières Gesso et Stura dans le Piémont italien.
  • Coopération transfrontalière : connaître son territoire, découvrir le territoire et découvrir le territoire du voisin à travers le vecteur de l’eau. Apprendre à gérer, protéger et valoriser le patrimoine.
  • Comparer des textes historiques et littéraires dans les deux langues (italiens et français) évoquant la place des fleuves.
Descriptif du projet :
Eau, agriculture, énergie et environnement durable :
  • Etudier une énergie renouvelable : l’hydroélectricité (visites d’usines hydroélectriques).
  • Visite de barrages hydroélectriques Blondel (Bollène) et Entracque (Cuneo), rencontres avec les responsables techniques.
  • Initiation à l’étude du génome du peuplier (Populus Nigra) en lien avec le dispositif, « génome à l’école » mis en œuvre au lycée de l’Arc depuis la rentrée 2015.
  • Etude comparée de zones humides aménagées dans des espaces initialement exploités par des activités humaines :
    • Exemples des anciennes gravières aménagées en vue d’offrir un territoire favorable à l’ornithofaune.
    • Visites des gravières réhabilitées de Piolenc (Vaucluse – France) et de l’Oasi Naturalistica de la Madonnina à Sant-Albano Stura (Piémont – Italie).
  • Insectes pollinisateurs, visite de l’exposition commune réalisée sur ce thème par le Naturoptère (Sérignan du Comtat) et la Casa Del Fiume (Cuneo) dans le cadre du dispositif européen ALCOTRA (projet Trans-Form-Ed).
Pratiques attendues et production des jeunes :
  • Pratique des langues italienne et française
  • Etude de textes historiques, littéraires et scientifiques sur le thème de l’eau et des fleuves.
  • Production d’un diaporama (PowerPoint) et de posters retraçant les différentes étapes de ces apprentissages…
 
3.3.3.5. -  Visites scientifiques selon les années
  • Pour les secondes suivant l’E.D.E. M.P.S. : Les Ocres et Visiatome 
  • Pour les terminales S.V.T : grotte Chauvet
 

3.4. – Le sport à l’Arc

3.4.1. - Dans le cadre de l’option de complément E.P.S., mise en place de dispositifs permettant aux élèves d’envisager différents parcours professionnels.
Objectifs
  • Découvrir les formalités à remplir, les démarches nécessaires à la mise en place d’un projet.
  • Etre capable de le finaliser auprès de différents partenaires.
  • Avoir un retour dans l’immédiat de l’action par une remédiation.
  • Effectuer un bilan et envisager des perspectives de régulation afin de parfaire ce projet. Différentes actions sont mises en place pour atteindre ces objectifs : -   Journée Téléthon
  • Organisation de tournois avec les correspondants étrangers
  • Organisation de la fête de l’association sportive 
  • Photo de classes
Une association sportive dynamique qui propose une quinzaine d’activités, dans lesquelles les adhérents arrivent bien souvent sur les podiums académiques et nationaux.
 
3.4.2. - Ateliers culturels et activités sportives, stages E.P.S.
Dans le cadre de l’option de complément E.P.S., mise en place de dispositifs permettant aux élèves d’envisager différents parcours professionnels :
  • Les stages d’activité pédagogique de pleine nature se déroulant à Fontaine de Vaucluse pour les secondes (canoë, V.T.T., escalade), Vars pour les premières (ski) et Mondauphin pour les terminales (canoë kayak).
  • La participation aux stages de plein air et la découverte de nouvelles activités, les formes de travail mises en place en A.P.P.N., basées sur le respect des consignes, favorisent la gestion autonome de la sécurité (escalade, canoë…).
  • La constitution de recueils numériques par les élèves sur différents thèmes (métiers du sport, activités physiques, thèmes réflexifs ayant trait au sport et à ses composantes (entraînement, diététique, dopage, etc.).
 

3.5. – L’ouverture citoyenne

3.5.1. – Journée citoyenne en première

Objectifs :
  • Sensibiliser les élèves de première à un aspect de la citoyenneté, cet aspect diffère chaque année (projet pérenne, autour d’un thème différent par an).
  • En amont : les élèves découvrent le thème retenu et définissent (à grands traits) le sens que prendra leur projet, leur production. 
  • La journée : banalisée pour les élèves de première ; les élèves rencontrent et échangent avec des acteurs engagés sur le thème retenu et invités pour l’occasion (associations, professionnels etc. + réserve citoyenne + parents élèves ?). Les élèves conçoivent cette journée, dans l’esprit de celle de la prévention, c’est à dire avec de l’interactivité. (Conférences, stands, films, diaporamas, etc.).
  • En aval : les élèves se consacrent à leur production.
Mise en œuvre
  • Les heures consacrées aux travaux sur le thème retenu pourraient être celles de l’EMC, les enjeux convergeant + contacter les acteurs pour la journée en elle-même.
Thème pour l’année 2017/2018 : la liberté de la presse dans le monde.
Partenaires spécifiques 2017/2018
  • Associations, O.N.G. : Reporters sans frontières, Amnesty International etc.
  • Partenariat avec un journal local, national, international, radio Mix, radios nationales
  • Clemi, Cimade
  • Réserve citoyenne : journalistes, avocats, etc.
Production :
Exemples de réalisations possibles par les élèves :
  • “artistiques”: clip, film, émission radio, saynète théâtrale, création jeu de société, slam, etc.  
  • “journalistiques” : enquête de type journalistique sur un enjeu du thème retenu, interviews, émissions radio.
Evaluation :
  • Interne à la classe : chaque projet est présenté devant la classe puis, au sein de chaque classe, est élu le projet que la classe trouve le meilleur. Après avoir effectué une retouche finale par l’ensemble de la classe, ce projet lauréat est alors mis en ligne sur le site du lycée, le Facebook du lycée, etc. Chaque projet mis en ligne est « anonyme ».
L’ensemble des lycéens participe à l’élection du meilleur des projets parmi ceux mis en ligne  et décerne le Prix des Lycéens.
  • Un jury d’adultes (Associations partenaires, adultes du lycée ?) vote pour le Prix du Jury.
  • Récompense : restaurant, cinéma, visite des locaux de médias (presse, radio...)
 

3.5.2. – Education aux médias

3.5.2.1. – Le rôle de la radio étudiante radio mix
Le lycée dispose d’une radio locale reconnue par le C.S.A. et propose aux lycéens une formation et un atelier de production radio en grandeur réelle. Dans le cadre de la réforme du lycée en seconde, la radio fait également partie des enseignements d’exploration proposés dans le module Littérature et Société.
Cette action a pour objectif d’accompagner et d’encadrer l’activité de l’atelier par une formation assurée par des intervenants professionnels, notamment pour le travail de la voix.
Les acteurs de projets sont conviés à produire une émission.
Objectifs : 
Deux motivations essentielles sont à l’origine du projet :
  • Créer un outil de communication.
  • Créer un outil de formation.
Ils se déclinent ainsi :
  • Réponse à une demande des élèves.
  • Expression d’une culture lycéenne.
  • Accession des jeunes à une expérience professionnelle de la radio. 
  • Formation aux techniques de la radio : journalisme, communication, animation selon une certaine éthique.
  • Lien entre l’école et le monde extérieur : favoriser les échanges avec les entreprises et l’insertion des jeunes.
  • Contribution à la formation citoyenne des élèves : responsabilités du journaliste, de l’animateur.
  • Initiation aux technologies de pointe : traitement du son, montage virtuel, studio numérique.
 
En conclusion, la pratique de la radio est entrevue comme le « moyen ludique, magique » d’un travail sur l’information, le langage des médias, la maîtrise de l’expression écrite et orale, la formation du citoyen.
Toute production de MIX devra être l’occasion d’une analyse du résultat obtenu selon deux critères essentiels : celui de la qualité du produit et celui du sens de l’expérience.
Qualité
  • Du contenu
  • De la forme (élocution)
  • Technique
Sens :
  • Analyse de la démarche adoptée
  • Apport à l’auditeur
  • Respect de la déontologie
 
3.5.2.2. – Classe « médias »
  • Toutes les matières peuvent être sollicitées, mais le français et l’histoire restent les enseignements vecteurs.
  • Il s’agit, à travers ces matières, de travailler sur les médias écrits (presse, sites d’internet) et  non écrits (radio, télévision) : les élèves seront amenés à décrypter les codes et les contenus des supports au lieu de les subir, et à les confronter à leur opinion et leurs connaissances, en lien avec le contenu des programmes scolaires.
  • Les lycéens apprendront à rédiger des textes à diffuser soit à l’écrit, soit à l’oral.
  • L’objectif est de créer et de faire un journal (papier ou numérique) proposant des articles variés : critiques littéraires et cinématographiques, poèmes, lettres ouvertes, interviews, reportages locaux, etc., et de participer au contenu de Radio Mix.
  • Les intérêts de ce projet pour chaque élève sont :
    • Apprendre à travailler en groupe,
    • Apprendre à décrypter de façon autonome et critique des documents,
    • Améliorer son écriture argumentative (utilise pour les épreuves écrites du baccalauréat),
    • Mieux comprendre l’Histoire et l’actualité,
    • S’ouvrir au monde réel
    • Développer sa conscience citoyenne.
 
3.5.2.3. -  Classe 1ère S.T.M.G. Mix – la radio étudiante 
Descriptif du projet :
  • Partenariat avec France Bleue Vaucluse pour une émission hebdomadaire portant sur l’actualité vue par les élèves.
  • Emission hebdomadaire sur MIX la radio étudiante présentant la revue de presse et la culture anglo-saxone.
Objectifs pédagogiques :
  • Développer la culture générale
  • Apprendre à rechercher des informations, les sélectionner, les synthétiser
  • Développer l’expression écrite et orale
  • Aiguiser la curiosité et le sens critique
  • Développer l’autonomie et l’initiative
  • Rassembler les élèves autour d’un projet motivant et original
  • Améliorer la maîtrise de la langue française et anglaise Moyens consacrés au projet :
  • 2 ou 3 heures hebdomadaires par élève
  • Possibilité de réaliser des « micro trottoirs » dans et devant le lycée
  • Utilisation des locaux de la radio
 

3.5.3. – Solidarité et environnement

Le développement durable est inscrit au programme de seconde. Cette action a pour objectif de sensibiliser les élèves au développement durable à l’échelle de leur établissement et de leur ville.
Classe à projet en seconde
*Pourquoi une classe Solidarité & Environnement au lycée de l'Arc ?
Dans un monde connaissant des changements profonds, les valeurs de solidarité et de protection de l'environnement doivent être placées au cœur des réflexions sur le développement. En intégrant la classe Solidarité & Environnement, les élèves auront l'occasion de mettre en œuvre :
  • des actions concrètes de solidarité : rencontres avec des associations locales, expositions, mise en œuvre de projets « solidaires » dans le lycée et à l'extérieur.
  • des actions concrètes pour la protection de l'environnement : gestion de la logistique du traitement et du recyclage des déchets du lycée, campagnes de sensibilisation auprès des élèves du lycée et du public extérieur.
La formation à la solidarité et à la protection de l'environnement apporte des compétences aujourd'hui de plus en plus mises en valeur dans la société civile et dans le monde du travail. Les énergies renouvelables, le recyclage, l'économie sociale et solidaire, sont des domaines en pleine croissance qui offrent de nombreuses opportunités professionnelles.  
*A qui s'adresse la classe Solidarité & Environnement ?
Il n'y a pas de profil d'élèves particulier. Les valeurs de respect, de solidarité, d'échanges, de collectif, de protection de l'environnement sont importantes, alors le choix de la classe Solidarité & Environnement leur permettra de s'épanouir dans son nouvel établissement.

 

Classe « Solidarité et Environnement » adossée au projet de partenariat stratégique Erasmus +

 
Les élèves candidats à la classe projet « Solidarité et Environnement », feront une lettre de motivation pour rejoindre cette classe thématique. Ils sont informés que ce travail pourra être adossé à un dossier de partenariat stratégique ERASMUS + pour lequel l’établissement a candidaté. La langue véhiculaire des échanges est l’anglais.
 
Ce programme ERASMUS + a été construit avec trois partenaires européens, l’Allemagne (Neusterlitz), l’Italie (Cuneo) et l’Espagne (Barcelone). Des thématiques d’approche scientifiques dans le domaine du développement durable et de la protection de notre planète, ont été privilégiées pour nourrir le travail des élèves sur deux années, dans les 4 pays. Il est assorti d’un financement qui permet à tous les bénéficiaires, une prise en charge totale des frais qui sont liés aux déplacements (3 fois une semaine sur la durée du projet) et permettent aux élèves de vivre une immersion dans le pays d’accueil. Par ailleurs, nos élèves accueilleront au sein de leurs familles, pendant une semaine, leur partenaire et les accompagneront dans leur découverte de notre culture et de notre environnement, à travers des ateliers et des visites pilotées par l’établissement.
 
Les élèves seront sollicités tout au long de l’année pour produire des réflexions ou travaux précis en rapport avec les exigences du partenariat, ils devront donc être disponibles et volontaires. Les compétences auxquelles nous ferons appel seront multiples et en rapport avec le travail final à produire (Vidéo, interviews, art graphique, expérimentations scientifiques, questionnaires……). L’établissement a déjà pris part à un partenariat semblable entre 2014 et 2016, une exposition permanente, témoin de ce travail, est présente dans le hall du CDI.
 
 

 

CONCLUSION

Les actions du projet d’établissement sont renouvelées chaque année !
Elles répondent à la pédagogie du projet qui rend l’élève acteur de sa formation surtout en seconde afin de lui apprendre l’autonomie à tout apprentissage.
Mettre en visée l’élève demeure pour le lycée de l’Arc une nécessité constante. 
L’ouverture culturelle et internationale est indispensable dans un territoire peu enclin à la découverte de l’autre. 
Défis que les équipes mettent en œuvre avec détermination.